Daddy Yankee: un clip tourné à l’Hôtel de glace enflamme YouTube

Le clip de Daddy Yankee, interprète du succès planétaire «Despacito», tourné en janvier à l’Hôtel de glace, est maintenant en ligne sur YouTube. La vidéo de la chanson «Hielo», mettant aussi en vedette Valéry Morisset, une mannequin de Québec, comptait déjà quelque de 3,2 millions de visionnements en une douzaine d'heures.

Le clip mis en ligne à 11h vendredi fait un tabac. Il faut dire que le chanteur compte 14 millions d’abonnés sur sa chaîne. On se rappelle que le «ver d’oreille latino» Despacito a été vu et entendu à plus de 5,1 milliards de reprises sur YouTube. Impossible de conclure à un tel succès pour Hielo («glace» en espagnol), mais le potentiel y est.

La venue de Daddy Yankee dans la capitale avait fait grand bruit. Il avait passé quelques jours à Québec et à Valcartier pour y tourner sa vidéo. Il arrivait alors de New York où il avait foulé les planches du Madison Square Garden lors de la cérémonie des prix Grammy. 

Durant son séjour, il s’est aussi promené en ville. Il en a profité pour tourner quelques scènes à partir des installations de la promenade Samuel-De Champlain avec le pont de Québec comme décor. Mais ce sont surtout les images de l’Hôtel de glace qui volent la vedette, principalement la chapelle et le grand hall.

L’autre vedette, c’est la mannequin de 22 ans de l’agence Caractère, Valéry Morisset, qui tient le rôle féminin principal. L’étudiante en administration des affaires à l’Université du Québec à Rimouski avait raconté au Soleil avoir adoré son expérience même si les conditions du tournage étaient rendues difficiles à cause du froid. 

«Je suis très contente du résultat, a-t-elle confié, vendredi. Je n’avais vu aucune scène pendant le tournage et même avant le dévoilement du clip ce matin. La vidéo est présentée comme je l’imaginais. Je suis vraiment reconnaissante d’avoir pu y participer», ajoute-t-elle.

Pour sa part, la propriétaire de l’agence Caractère, Isabelle Pichette, avait révélé que la production recherchait un modèle féminin au look nordique, d’où le choix de Valéry.

Mme Pichette n’en est pas à sa première participation à une production majeure, mais celle-ci restera parmi les plus importantes, ne serait-ce que pour la visibilité de son entreprise et de sa protégée.