Charlotte Cardin se présentera au parc de la Francophonie mardi avec de nouvelles chansons.

Charlotte Cardin partie pour la gloire

Si Charlotte Cardin se souvient de sa première participation au Festival d’été? Oh que oui, comment l’oublier!

C’était il y a deux ans, sur les Plaines. Appelée à prendre la relève à 24 heures d’avis d’une artiste américaine, la jeune femme est montée avec fébrilité sur la grande scène, dans des conditions météo éprouvantes. Et, avec un sang-froid remarquable, a démontré qu’elle avait l’étoffe du métier.

«Il pleuvait, il y avait de la grêle, les micros ont lâché, il y avait des sacs de plastique pour protéger les instruments. C’était un peu un champ de bataille, mais finalement, on est sortis de scène super fiers, se souvient l’auteure-compositrice-interprète de 24 ans. C’était gros. On n’avait jamais joué devant autant de monde. Ç’a été une expérience super cool

Cerise sur le sundae, Sting et Peter Gabriel, les têtes d’affiche ce soir-là sur les Plaines, sont venus la remercier d’avoir remplacé Brandi Carlile au pied levé. «Ce sont vraiment de chics types.»

Tournée américaine
Depuis ses débuts à l’émission La voix, en 2013, Charlotte Cardin mène sa barque avec soin, prenant le temps de bien placer ses pions. À l’aise autant en français qu’en anglais, son talent l’a conduite, entre février et mai, dans une tournée américaine. L’Europe a également succombé à son charme. Après avoir été courtisée par des labels internationaux, la jeune femme a signé l’an dernier un contrat avec la prestigieuse firme Atlantic Records, une filiale de Warner Music.

Lancés en 2016 et l’an dernier, ses deux minialbums Big Boy et Main Girl ont reçu un accueil chaleureux. Sa superbe chanson Les échardes lui a valu une légion d’admirateurs.

Un début de carrière pour le moins stupéfiant pour une aussi jeune artiste, ce qui ne l’empêche pas de garder les deux pieds sur terre.

«Je ne m’attendais pas à ça, avoue-t-elle. Après La voix, j’ai pris le temps de retourner à l’école, de comprendre mon univers musical et mon identité artistique. Quand on se connaît en tant qu’artiste, c’est plus facile de faire quelque chose dont on est fier. Avec des objectifs clairs, c’est plus facile de les atteindre plutôt que de se laisser porter par le courant. Si je n’avais pas pris ces quelques années de réflexion, c’est sûr que je ne serais pas où je suis actuellement.»

Fonder une famille
Pour son spectacle du 10 juillet, la longiligne brune aux yeux bleus débarquera sur la scène du parc de la Francophonie avec du nouveau matériel. «On va jouer de nouvelles chansons qui sont un peu dans le même style que mes deux premiers EP (extended play). Ce sera super le fun de les jouer dans un contexte de festival.»

Pour le moment, la chanteuse montréalaise «met l’accent sur sa carrière et les voyages», mais elle avoue du même souffle que la perspective de fonder une famille se profilera dans le décor d’ici quelques années. «C’est sûr que je veux avoir des enfants, c’est quelque chose qui a toujours été une priorité dans ma vie. Alors dans 10 ans, oui, je me vois prendre le temps d’élever et de passer du temps avec mes futurs enfants», glisse-t-elle, un brin amusée par l’idée.

VOUS VOULEZ Y ALLER?

• Qui: Charlotte Cardin

• Quand: 10 juillet, 21h20

• Où: parc de la Francophonie

• Accès: laissez-passer