INDIE POP, Good Advice, Basia Bulat

Basia Bulat: entre folk et indie-pop  ***1/2

Pour son quatrième album, Basia Bulat a pris la route du Kentucky afin de travailler avec Jim James, le leader de My Morning Jacket.
La griffe de l'Américain se fait ressentir un peu partout dans l'album, que ce soit dans les arrangements ou les textures sonores, en particulier l'utilisation de la réverbération. Cela dit, Good Advice demeure d'abord et avant tout l'album de Bulat, qui apparaît plus que jamais en contrôle de son art. Sa voix, légèrement voilée, quoique toujours assurée, sert des mélodies bien tournées et chapeaute des compositions bien structurées. La chanteuse apparaît à l'aise autant dans des titres dynamiques, comme l'accrocheuse La La Lie, que sur des envolées nuancées, comme la solide pièce-titre. Si à la base la Montréa-laise d'adoption demeure de l'école de la folk, son matériel est servi ici dans un emballage indie pop qui lui va bien. Vrai que, parfois, les orchestrations sont un peu touffues, mais l'ensemble est ficelé avec soin et un souci d'invention (excellente Let Me In, méditative Someday Soon).
Vidéoclip de la chanson Fool