La soprano et chef d’orchestre canadienne Barbara Hannigan croit que les artistes devraient avoir un répertoire «plus flexible» et les maisons d’opéra devraient favoriser les créations avec des compositeurs contemporains.
La soprano et chef d’orchestre canadienne Barbara Hannigan croit que les artistes devraient avoir un répertoire «plus flexible» et les maisons d’opéra devraient favoriser les créations avec des compositeurs contemporains.

Barbara Hannigan: les artistes doivent être plus «flexibles»

Rana Moussaoui
Agence France-Presse
PARIS — L’épidémie du coronavirus devrait encourager les artistes à avoir un répertoire «plus flexible» et les maisons d’opéra à favoriser les créations avec des compositeurs contemporains, affirme à l’AFP la soprano et chef d’orchestre canadienne Barbara Hannigan.