Pop, Le petit spectacle d'Ariane Moffatt

Ariane Moffatt: coeur à coeur ****

CRITIQUE / En novembre dernier, Ariane Moffatt s'est installée avec le guitariste Joseph Marchand au théâtre La Chapelle de Montréal le temps d'une résidence de trois concerts intimes.
Devant quelque 115 spectateurs à la fois - dont une représentation consacrée aux enfants -, l'auteure-compositrice-interprète a revisité des pans de son répertoire en l'épurant de belle manière, selon ce qu'on peut entendre sur l'album live qui en a été tiré.
Au lendemain du décès de Leonard Cohen et un an après les attentats du Bataclan, «l'ambiance était au recueillement», décrit-elle dans le livret de ce disque qui se glisse tout doucement au creux de l'oreille... Et qui nous fait regretter d'avoir manqué le rendez-vous où il a été immortalisé.
Au menu: huit titres qui font certes la part belle au piano, mais où Moffatt, bien en voix, ne boude pas non plus ses envies d'électro. En bonus, une très belle version de Glory Box de Portishead.
Voilà de quoi contenter un peu ses fans, alors qu'elle s'apprête à s'éclipser le temps d'un congé de maternité.