Pop, 5 d'Annie Villeneuve

Annie Villeneuve: beaucoup de bruit pour rien ***

CRITIQUE / Elle est loin d'être la première à solliciter la générosité du public pour produire son album. Et elle ne sera certainement pas la dernière.
Pourtant, la campagne de sociofinancement d'Annie Villeneuve a fait jaser ces derniers temps. Maintenant que ledit album est arrivé dans les bacs, on constate que c'était beaucoup de bruit pour pas grand-chose. Si elle a tenu à enregistrer ses nouvelles chansons à Nashville, la blonde chanteuse est loin de plonger dans le country.
On trouve bien quelques touches de violon ici et là, mais pour le reste, Villeneuve campe dans un territoire pop qui ne dépaysera pas ses fans, ceux-là mêmes qui ont allongé des sous pour prêter leur voix à sa sage version d'I Want to Know What Love Is de Foreigner. Outre cette reprise, Annie Villeneuve cosigne - avec des complices comme Matt Laurent (avec qui elle s'offre un duo), Marc Dupré, Alexandre Poulin ou Ariane Brunet - sur 5 des pièces à l'attrait poétique pour le moins inégal (mention spéciale à cette insipide chanson sur l'insomnie)...