INDIE-FOLK-ROCK, Are You Serious, Andrew Bird

Andrew Bird: l'émotif et l'intello ****

CRITIQUE / Depuis Break It Yourself (2012), Andrew Bird a été prolifique au point de saturer le marché, avec des albums de reprises, de chansons de son cru ou d'expérimentations instrumentales.
Dans sa discographie, Are You Serious apparaît comme son premier album «officiel» en quatre ans, qui mérite autant l'attention des fans les plus loyaux que du grand public.
C'est qu'on a droit au Bird des grands jours. Sans ne jamais perdre sa propre empreinte, le chanteur et violoniste s'intéresse à des tonalités rock, pouvant évoquer My Morning Jacket (Capsized), à des rythmes dansants (Roma Fade), s'offre une aventure world dans la veine du Graceland de Paul Simon (The New Saint Jude), des envolées méditatives, aux inflexions classiques (Saints Preservus), sans oublier un heureux duo plein d'esprit avec Fiona Apple (Left Handed Kisses).
On retrouve ici tout ce qui fait la force de Bird: une poésie fine, un jeu de violon et des sifflements inventifs, qui s'insèrent dans des arrangements qui le sont tout autant.
Une très belle parution où Bird l'émotif fait contrepoids à Bird l'intello.