MINIALBUM POP, Mon beau bandit, Andréanne Martin

Andréanne Martin: du potentiel  ***

Vous l'avez peut-être vue à l'émission La voix, où elle avait été recrutée en 2013 par la coach Ariane Moffatt grâce à son interprétation de Je veux de ZAZ.
Ou au spectacle Skatemania, où elle a côtoyé les patineurs artistiques à quelques reprises. Depuis quelques années, Andréanne Martin multiplie les tribunes (et les concours) pour se faire connaître. Munie d'un premier minialbum, elle fait un pas de plus en ce sens. La voix agile et plutôt puissante, l'auteure-compositrice-interprète originaire de Lac-Beauport souhaite visiblement brasser de l'air avec ses créations pop empruntant ici au funk, là au soul ou au jazz (son titre Je bégaye donne lieu à un exercice de scat). Avec son énergie pétillante, on ne doute pas qu'elle y arrivera. Mais on oublie difficilement l'influence de ZAZ à l'écoute de ces cinq chansons. Le potentiel est grand, mais il reste une personnalité et une plume - parfois un peu maladroite -, à raffiner. La chanteuse présentera officiellement cette carte de visite lors d'un lancement-spectacle au District Saint-Joseph lundi à 17h.