POP, Polaroid, Alex Nevsky

Alex Nevsky: amour d'été... en attendant l'automne! ***1/2

CRITIQUE / Entre un deuxième album, Himalaya mon amour, qui a tout récemment obtenu la certification or (pour 40 000 unités vendues), et un troisième disque promis pour l'automne, la pop fleurie d'Alex Nevsky continue de titiller les oreilles avec l'extrait Polaroid, mis en ligne cette semaine.
Estivale à souhait - le texte se déploie autour d'une histoire d'amour de vacances, la mélodie est ponctuée de sifflements joyeux -, la pièce a été signée par le trio formé d'Alex Nevsky, de Mathieu Laliberté et de Gabriel Gratton et réalisée par Alex McMahon.
Elle ne détonne pas de ce à quoi l'auteur-compositeur-interprète nous a habitués: une pop à la fois légère et touffue, qui ne refoule pas ses élans romantiques ni son goût pour les répétitions de syllabes faites sur mesure pour être reprises en choeur par les fans (après les «pa-pa-pa-pa-pa-pa» d'On leur a fait croire, voici les «la-la-la-la-la»...).
À la fois accrocheur et familier, l'extrait a tout ce qu'il faut pour faire un bon bout de chemin cet été.