Rock alternatif, In Spades, de Afghan Whigs

Afghan Whigs: finement torturé ****

Ce n'est pas toujours facile de remettre une formation sur les rails, surtout après une pause d'une dizaine d'années, auréolée de la certitude qu'une renaissance ne surviendra pas...
Si le premier album qui a suivi la réunion de The Afghan Whigs, Do To The Beast (2014), n'avait convaincu qu'en partie, In Spades démontre sans l'ombre d'un doute que Greg Dulli (voix), Rick McCollum (guitares), John Curley (basse) et leurs complices ont pleinement retrouvé la forme.
Les Américains accouchent d'un album riche aux plans sonore comme poétique, qui peut faire écho au passé (Demon in Profile), mais qui n'en regarde pas moins devant.
S'amorçant en douce avec des cordes, In Spades nous transporte tantôt dans des titres en demi-teintes, aux détours étonnants, tantôt dans des chansons plus musclées. Les strates sonores y sont judicieusement agencées tandis que, derrière le micro, Dulli brille de fragilité ou se fait mordant, partageant ses textes torturés où il s'intéresse entre autres à la mémoire. Une superbe livraison.