JAZZ/MUSETTE/BLUES, New Jazz Musette, Richard Galliano

30 ans de new musette pour Richard Galliano ***1/2

CRITIQUE / De la même manière que Piazzolla a dépoussiéré le tango, Richard Galliano a donné un second souffle à la musette, qu'il a rebaptisé new musette, à la suggestion, justement, du maître argentin. Mais l'accordéoniste et bandonéoniste franco-italien a aussi touché à la chanson française (Nougaro, Barbara), au jazz et au blues...
Trente ans après avoir lancé son premier album solo, il signe avec New Jazz Musette une aventure-bilan, entouré de Sylvain Luc (guitare), André Ceccarelli (batterie) et Philippe Aerts (contrebasse).
Il revoit les pièces-jalons de son répertoire, non sans en ajouter une inédite au passage, Nice Blues, inspirée par les attentats qui ont secoué la ville l'été dernier.
Il n'y a forcément pas de grande surprise ici, étant donné la nature du projet, mais une complicité évidente entre ces quatre musiciens chevronnés, qui défendent du matériel de premier ordre en lui conférant une belle unité.
Et puisque Galliano ne se tourne pas les pouces, il vient aussi de lancer Mozart, où il revoit des oeuvres du célèbre compositeur...