Mode festivalière

Cette semaine, on jette un coup d'oeil aux looks qui ont retenu notre attention lors des premiers jours du Festival d'été de Québec (FEQ), tant chez les artistes que chez les festivaliers. Merci de votre charmante participation. Oui, vous êtes beaux!
Confort chic
La styliste Magaly Lamarre s'était créé un look du tonnerre pour le FEQ. La spécialiste du seconde main de luxe portait (justement) un haut de marque Marciano et des espadrilles Converse de seconde main, complétés par un jeans unique, personnalisé par l'artiste Cynthia Coulombe Bégin. 
Polyvalentes robes
Vous doutiez encore qu'on pouvait conjuguer joliment «robe» et «flâneurs-espadrilles»? Les deux cofondatrices du blogue mode La Fabrique crépue vous prouvent le contraire. Émilie Morin portait une robe dénichée chez Marshalls, jumelée à des chaussures de chez Call It Spring, tandis que Mary Lynn Kiley a pris la sienne chez H&M, et l'a agencée à des espadrilles Puma.
La vie en rose
Ah, ils étaient plusieurs à arborer le rose dans toutes ses nuances, samedi passé, pour la venue de Pink sur les Plaines. Avouez que c'était le moment tout indiqué pour sortir vêtements, boas de plumes, ou même se colorer les cheveux en rose (audacieux!), pour rendre hommage à la sympathique chanteuse américaine.
Perdons notre calme!
Avec leur t-shirt reprenant (et déformant un peu) le populaire mantra «Keep calm and...», ces admiratrices des Backstreet Boys ont fait sourire notre collègue «terrain» Camille B. Vincent, qui n'a pu s'empêcher de leur croquer le portrait. 
Backstreet's back, alright!
Pour les jumelles Émilie et Annabelle Servant, toutes deux recherchistes à Salut Bonjour, et leur meilleure amie Catherine Cousin, enseignante, le rendez-vous avec les Backstreet Boys a été l'occasion de renouer avec la mode des années 90 : salopette de jeans, bretelle savamment négligée, camisole, espadrilles Stan Smith, même la queue de cheval avec un «scrunchie»! Merci de votre dévotion, les filles.
Sally Folk
L'invitée de notre spécial Festival d'été de la semaine dernière, Sally Folk, a été fidèle à ses «principes» pour monter sur la scène du parc de la Francophonie, dimanche. Elle craque complètement pour les robes à jupette et corset de style années 60, et elle portait une éclatante création sur mesure, «le kit le plus festif de toute ma garde-robe!» a-t-elle d'ailleurs précisé, en publiant la photo de sa jolie robe sur Facebook. Un look parfait.
Éric Maheu
«Les bottes du Festival!», a statué la photographe du Soleil Caroline Grégoire, lorsqu'elle a vu dans sa lentille les bottes d'Éric Maheu, bassiste de La Chicane. Sachez que lesdites bottes sont de marque Skull Obsession, qui se spécialise (comme vous l'aurez remarqué) dans les représentations de têtes de mort et autres squelettes. On seconde l'opinion de Mme Grégoire.
Grace Mitchell
Non, vous n'êtes pas au festival Coachella en Californie, mais bien au FEQ, à Québec. La jeune chanteuse américaine Grace Mitchell, 19 ans, arborait cet impeccable look festivalier indémodable, samedi dernier, en première partie de Pink sur les Plaines. Mais, comme le mentionnait le collègue Nicolas Houle dans sa critique, ce sont les... aisselles non rasées (aperçues sur écran géant) de l'artiste qui ont fait le plus réagir le public.