Mary-Dailey Desmarais
Mary-Dailey Desmarais

MBAM: la nomination de Mary-Dailey Desmarais récolte des appuis

La totalité de la Direction de la conservation du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) s’inscrit en faux contre les propos de l’ancienne directrice générale et conservatrice en chef Nathalie Bondil et appuie la nomination de Mary-Dailey Desmarais à titre de directrice de la conservation.

Mme Bondil a révélé mardi que le conseil d’administration du musée a forcé cette nomination, bien que ce choix n’était pas endossé par le comité de direction. Selon elle, ce refus est la cause de son congédiement, alors que le président du C.A. a plutôt souligné un climat de travail toxique.

Dans une entrevue avec La Presse Canadienne, Nathalie Bondil avait qualifié Mme Desmarais de «junior», disant qu’elle «était de loin la plus faible (candidate) par rapport au profil de poste».

Dans un communiqué publié mercredi après-midi par l’institution, les 11 directeurs et commissaires de l’équipe de la conservation affirment que Mme Desmarais sera une «dirigeante appréciée et digne de confiance».

Les employés affirment faire cette sortie publique étant donné que la nomination a suscité des commentaires qui nuisent à la réputation de Mme Desmarais et à celle du Musée.

«Sa connaissance de la complexité des opérations actuelles de l’institution est un atout indéniable, écrivent-ils. Mary a gagné notre profond respect par son ouverture à la collaboration, son intelligence, sa capacité d’écoute et d’apprentissage rapide, sa discrétion, sa modestie, son intégrité et la qualité de ses publications savantes.»

Ils soulignent également que Mme Desmarais a une «formation exceptionnelle», détient un doctorat en histoire de l’art de l’Université Yale et a déjà de l’expérience en tant que conservatrice au sein du MBAM.