Une partie de la troupe a interprété Chem-Cheminée et Supercalifragilisticexpialidocious lors d'un avant-goût convaincant du spectacle présenté aux médias lundi après-midi.

Mary Poppins la comédie musicale: avant-goût tonique

La salle Albert-Rousseau et Juste pour rire spectacles viennent d'ajouter 10 supplémentaires pour la comédie musicale Mary Poppins, portant à 36 le nombre de représentations qui seront données dans la capitale cet été. En comparaison, Grease a été présenté 25 fois l'an dernier.
L'entente de cinq ans entre le producteur montréalais et le diffuseur de Québec pour présenter des spectacles estivaux porte visiblement fruit. Plus de 20 000 billets (à Québec) ont déjà été vendus.
«Avec 28 comédiens qui interprètent 155 personnages, 8 musiciens, 20 personnes dans l'équipe technique et 18 changements de décor, c'est une des plus grandes productions au Québec présentement, et la plus grande production de Juste pour rire à se déplacer hors de Montréal», souligne Lucie Rozon, présidente-directrice générale de Juste pour rire spectacles. 
Les médias ont eu droit à un avant-goût tonique et convaincant du spectacle hier après-midi. Une partie de la troupe a interprété Chem-Cheminée et Supercalifragilisticexpialidocious, deux chansons qui font partie du bagage d'une multitude d'adultes et d'enfants depuis le film de Disney de 1964. Le long-métrage avait alors remporté quatre Oscars, dont celui de la meilleure actrice pour Julie Andrews et celui de la meilleure musique de film.
Fait assez étonnant, ce n'est que 40 ans plus tard, en 2004, que Mary Poppins a été porté sur les planches, d'abord à Londres, puis à Broadway. La version québécoise, créée l'an dernier à Montréal, est une traduction, adaptation et mise en scène de Serge Postigo, avec des chorégraphies de Steve Bolton. Pierre Benoît assure la direction musicale.
Les critiques montréalais ont été élogieux à l'endroit du duo formé par Joëlle Lanctôt et Jean-François Poulin, qui tiennent les rôles principaux.
Têtes d'affiche
Outre René Simard, qui interprète M. Banks et qui a consacré tout un pan de sa carrière aux comédies musicales, les têtes d'affiche de la production ne sont pas encore très connues du grand public. Les critiques montréalais ont toutefois été élogieux à propos de Joëlle Lanctôt, diplômée du collège Lionel-Groulx, qui interprète Mary Poppins, et de Jean-François Poulin, formé au Sheridan College en Ontario, qui incarne le ramoneur Bert. Pour ce qu'on a pu voir hier, les deux interprètes ont la voix juste et l'énergie nécessaire pour incarner les deux personnages avec aplomb. Les numéros de danse s'annoncent très entraînants.
Les billets sont en vente à la billetterie de la salle Albert-Rousseau, qu'on peut contacter au 418 659-6710