La poète Nora Atalla en prestation durant la Nuit de la poésie, à la Maison de la littérature.

Une Nuit de la poésie très courue

La salle intimiste de la Maison de la littérature était pleine à craquer, jeudi, pour la Nuit de la poésie organisée dans le cadre de Québec en toutes lettres. Il y avait même une file pour entrer voir et écouter quelque 25 poètes.

Les propositions variées, chapeautées par la poète Nora Atalla, permettaient entre autres d’entendre le poète de Saint-Sauveur, Michel Pleau, détailler un étonnant bestiaire et Anne Peyrouse, professeure à l’Université Laval, partager sa poésie aux notes amoureuses et sensuelles. 

Le tout était appuyé subtilement et habilement par les musiciens Michel et Pierre Côté.