Benoit Duinat (de dos) immortalisant quelques collaborateurs du projet Les chroniques de Montcalm, Julien Dallaire-Charest, Raymond Poirier et Estelle Bachelard.

Une BD en réalité augmentée dans Montcalm

Le Quartier des arts ajoute une nouvelle attraction à sa signature. Une bande dessinée en réalité augmentée, baptisée Les chroniques de Montcalm, est offerte jusqu’à la fin septembre aux résidents du secteur et aux visiteurs grâce à une application téléchargeable sur téléphone intelligent ou tablette.

Lancée vendredi à l’occasion du festival Québec BD et de la Semaine numérique, l’activité consiste en une série de huit panneaux disséminés sur l’avenue Cartier, entre Crémazie et la Grande-Allée. Le visiteur peut suivre les histoires d’un couple de Montcalm, quinze au total, entre loisirs et travail. Plusieurs anecdotes, parfois réalistes, parfois fantaisistes, viennent agrémenter le récit. Si quelques cases sont visibles sur quelques édifices (près de l’épicerie Métro ou au parc Richard-Garneau, par exemple), c’est avec un appareil mobile que le public peut avoir accès à l’intégralité de l’œuvre.

«Il s’agit d’une application conviviale accessible à tous, peu importe l’âge», explique Raymond Poirier, directeur général de Parenthèses 9, la firme derrière le projet. Francis Desharnais (scénario), Estelle «Bach» Bachelard et Julien Dallaire-Charest (dessins), ainsi que Benoit Duinat (conception technologique) ont travaillé de près à son élaboration.

«C’est une expérience qui cadre avec notre stratégie pour rendre l’art le plus ostentatoire possible dans le quartier. Elle s’insère bien dans notre signature», se félicite le directeur général de la SDC Montcalm, Jean-Pierre Bédard.

L’application Cartier BD est disponible gratuitement pour les appareils Apple ou Android. L’expérience prend fin le 30 septembre.