Mariane Couture (à gauche) et Emma Puget (au centre), de Chandler, ont terminé leur premier roman cette année. Elles ont «embauché» leur amie Emy Allain afin d'illustrer leurs oeuvres.

Romancières...à 9 ans!

Deux écolières de Chandler, Emma Puget et Mariane Couture, ont chacune publié leur premier roman récemment. Ce fait original prend une tournure encore plus unique compte tenu du fait qu'elles n'avaient que neuf ans, en mars, quand elles ont conclu leurs oeuvres.
Mariane a été la première à se lancer à l'automne, incitée à plonger en marge du défi entrepreneurial Bâtir ma région, qui inclut des catégories d'entrepreneuriat pour les élèves des niveaux primaires et secondaires, en plus du volet adulte.
Sa mère, Isabelle Collin, est l'enseignante d'Emma. Il a failli y avoir un projet commun, dit-elle.
«Pendant que Mariane écrivait, Emma est venue me voir à Noël. Elle voulait joindre le projet de Mariane. Elles ont essayé de travailler ensemble, mais le roman de Mariane était déjà bien parti et Emma a décidé de faire son propre projet. Elle est très forte en français; elle ne fait pratiquement pas de fautes. C'est rare, à cet âge. Elle s'est rattrapée dans le temps en travaillant sur son roman à l'école, pendant la récréation», note Mme Collin.
Roman illustré
En mars, alors que Mariane et Emma étaient sur le point de terminer leur roman, elles ont invité une amie, Emy Allain, à proposer un dessin pour chacune des pages couvertures.
«Chacune a expliqué son sujet. Emy a proposé deux ébauches, et elles ont été retenues. Elle est très bonne en dessin. À la fin d'avril, les 100 copies de chacun des romans étaient imprimées», raconte Isabelle Collin.
Les écolières ont vendu entre 35 et 40 copies de leurs livres le 7 mai au Salon des bâtisseurs, à Grande-Rivière, ville voisine de Chandler.
«Emma a presque tout vendu ses romans maintenant. Mariane en a vendu la moitié, mais elle n'a pas fait le tour de la famille encore. Elles ont aussi gagné le premier prix en entrepreneuriat dans le secteur [de la MRC du Rocher-Percé]. Une somme de 1250 $ accompagne ce prix, et elles sont en finale régionale. Elles ont partagé le montant à 50-50, après avoir donné 6 % à Emy pour les illustrations. Le public peut de plus voter pendant deux semaines pour choisir le gagnant régional», signale Isabelle Collin.
Mariane Couture a eu 10 ans le 6 avril, mais elle avait encore neuf ans quand elle a terminé le roman, insiste-t-elle.
Son roman porte «sur la vie d'une fille de neuf ans qui déménage à Montréal. J'aime les livres qui parlent de déménagement. J'ai beaucoup aimé écrire [...] J'ai commencé un deuxième tome», dit-elle avec enthousiasme.
Aimerait-elle devenir - ou rester - auteure quand elle sera grande? «J'aimerais ça. J'ai d'autres idées en tête», assure Mariane.
Emma aussi a d'autres idées en tête. Son premier roman est «le premier de 10 tomes!» Son histoire tourne autour de la dispute de deux garçons de neuf ans, Roland et Sammy. L'action se déroule entre la France, où elle a déjà habité, et l'Égypte.
«Ma matière préférée, c'est l'écriture. J'aime bien inventer des histoires. C'est le métier que j'aimerais faire», conclut Emma.