Bernard Gilbert, directeur du festival Québec en toutes lettres, en compagnie des auteurs Erika Soucy, Martine Latulippe et Pierre Morency.

Québec en toutes lettres: écrire sa ville

C'est autour du thème «Écrire Québec» que s'inscrira, du 21 au 29 octobre, le huitième festival littéraire Québec en toutes lettres. Quelque 43 activités impliquant 112 artistes mettront en lumière de quelle façon la ville a su inspirer les auteurs.
«Ce thème vient nous toucher droit au coeur», a déclaré la responsable des grands événements culturels à la Ville de Québec, Julie Lemieux, qui a vu naître le festival et qui participait mercredi à l'un de ses derniers dévoilements publics - elle qui a annoncé en juillet qu'elle ne briguerait pas un autre mandat. Beaucoup d'émotion aussi de la part du directeur du festival, Bernard Gilbert, qui quittera sous peu ses fonctions pour prendre les rênes du théâtre Diamant. Ce dernier a expliqué que le thème était devenu incontournable, après des éditions précédentes consacrées au polar, à Gabrielle Roy, à Isaac Asimov et à Jorge Luis Borges, entre autres.
Nouveautés : le festival étend ses tentacules pour être présent dans les bibliothèques des six arrondissements de la ville et prend un virage familial en consacrant aux jeunes sa première fin de semaine. «On voulait que le festival soit un frère ou une soeur un peu plus turbulent que la Maison de la littérature où se déroulent des activités tout au long de l'année», explique M. Gilbert.
Québec en toutes lettres rendra hommage particulièrement à deux auteurs de la capitale. Jacques Poulin d'abord, dont la plume donne libre cours à son imagination depuis 50 ans. Ensuite, Pierre Morency, poète et dramaturge, qui célèbre en 2017, comme Poulin, cinq décennies de parutions. Leurs écrits seront célébrés lors d'expositions, de lectures et de colloques.
Parmi les rendez-vous courus, parions sur celui avec l'auteure de La femme qui fuit, Anaïs Barbeau-Lavalette, qui, avec la comédienne Catherine De Léan, lira des passages de son livre à succès. Toutes deux seront accompagnées d'un musicien dans une mise en scène de Brigitte Haentjens. Les 27 et 28 octobre à la chapelle du Musée de l'Amérique francophone.
La lecture musicale Lire Québec semble aussi intéressante. Marie-Thérèse Fortin, Webster et Jacques Leblanc, entre autres, proposeront des textes de Samuel de Champlain, Michel Marc Bouchard, Sylvain Lelièvre, Roger Lemelin et Robert Lepage, pour ne nommer que ceux-là. Présentée le 24 octobre, à la chapelle de l'Amérique francophone.
Nuit de la poésie
Le 26 octobre, place à la Nuit de la poésie, une tradition depuis 2009, mais qui est à l'affiche de Québec en toutes lettres pour la première fois. Vingt-six poètes de Québec et d'ailleurs partageront leur oeuvre sur fond musical. Jean Sioui, Erika Soucy, Julie Stanton, Jean Désy et Nora Atalla figurent parmi les artistes qui seront présents à la Maison de la littérature.
Le 28 octobre, le même lieu sera transformé en Cabinet de curiosités et autres friandises. À l'image de l'activité Oeuvres de chair des dernières années, qui invitait le public à entrer dans des chambres d'un hôtel pour des mises en scène littéraires, l'événement permettra la rencontre entre le public et les artistes. Plusieurs auteurs partageront leurs objets fétiches (lampes, bibelots, machines à écrire, etc.) et transformeront des pièces en s'inspirant de certains de leurs personnages.
Le parcours Et si... est franchement intrigant. Vous serez appelés à monter à bord d'un autobus pour une visite touristique qui réinvente l'histoire de la ville. Et si les Français avaient gagné la bataille des plaines d'Abraham? Et si les Nordiques avaient remporté la Coupe Stanley? Que de questions que se sont posées les auteurs Maxime Beaugrand-Martin, Érika Soucy et Maude Veilleux. Départs les 28 et 29 octobre à la Maison de la littérature.
Pour connaître toute la programmation: www.quebecentouteslettres.qc.ca