La librairie Pantoute dans Saint-Roch s'était préparée à répondre à la demande qu'amènerait l'exposition Hergé à Québec en montant une vitrine consacrée à Tintin.

Québec complètement Tintin

L'exclusivité nord-américaine Hergé à Québec permet au Musée de la civilisation de connaître un été des plus achalandés. Tellement que les librairies situées non loin du musée perçoivent un «effet Tintin» dans leurs ventes de bandes dessinées.
Ouverte le 21 juin dernier, Hergé à Québec a déjà permis au Musée de la civilisation d'accueillir 160 000 visiteurs en un peu plus de 6 semaines, alors que l'objectif initial était de recevoir 200 000 visiteurs en 4 mois.
«On est très, très contents de la réponse des gens. On s'attendait à avoir beaucoup de monde, mais ça surpasse nos attentes», commente Rébecca Salesse, relationniste pour le Musée de la civilisation. 
Le Musée profite cet été de l'achalandage de la nouvelle place des Canotiers et a fait le plein lors de la venue des grands voiliers en juillet. Mais Hergé à Québec reste tout de même la motivation première des visiteurs, qui disent à 70 % être spécifiquement venus pour la voir, selon les données fournies par le Musée de la civilisation.
Mme Salesse précise que même si l'achalandage est parfois aussi intense que lors de la semaine de relâche scolaire, le lieu d'exposition est assez vaste et permet à tous de l'apprécier à leur rythme. «On peut s'approcher, avoir le temps de regarder, de lire et les enfants ont de l'espace pour jouer», assure-t-elle.  
La librairie Pantoute, qui a des succursales dans le Vieux-Québec et dans Saint-Roch, dit avoir vu ses ventes d'albums de Tintin bondir ces dernières semaines. «On a un bel impact, un bel effet Tintin», commente Marc-Antoine Vohl-Julien, directeur de Pantoute dans Saint-Roch. 
La librairie s'était d'ailleurs préparée à répondre à la demande qu'amènerait cette exposition, en faisait des commandes plus importantes et en montant une vitrine sur le personnage du célèbre Hergé. «J'ai l'impression que tout le monde a déjà lu ça, Tintin, mais c'est comme si les gens avaient redécouvert cet univers-là», ajoute M. Vohl-Julien.
Les demandes proviennent autant de gens qui ont vu l'exposition que de ceux qui s'apprêtent à aller la voir. «Ils veulent se remettre dans le bain avant d'aller au musée.»
À court d'exemplaires
Même phénomène à la librairie Vaugeois, sur l'avenue Maguire. «On a vu un effet, certainement», lance le libraire Julien Robitaille, Pendant une semaine, la librairie était à court d'exemplaires de l'album Objectif Lune, qui occupe une place de choix dans l'exposition. 
La librairie de Quartier, sur l'avenue Cartier, a quant à elle constaté un «petit regain» dans ses ventes d'albums de Tintin, indique le copropriétaire Christophe Gagnon-Lavoie. «J'ai vu des gens qui ont racheté des séries au complet.»
Ayant présenté l'exposition à Paris, Genève et Londres seulement, le Musée Hergé a décidé de s'arrêter à Québec cet été. Lors de l'annonce de cette visite, il y a quelques mois, le ministre de la Culture Luc Fortin et le maire de Québec, Régis Labeaume, n'avaient pas hésité à parler de «coup fumant» pour le Musée de la civilisation. 
L'exposition présente 300 oeuvres et objets qui retracent la vie du Belge Georges Rémi, alias Hergé. Le tout est présenté en neuf cases, en partant de sa mort en 1983 à son adolescence en 1920. Hergé à Québec est présentée jusqu'au 22 octobre.
***
Aussi populaire que Rome
<em>Hergé à Québec</em> est présenté jusqu'au 22 octobre au Musée de la civilisation.
L'exposition  est en voie de se classer parmi les plus populaires de l'histoire du Musée de la civilisation. Par le passé, le Musée a connu de grands succès de foule avec des expositions qui présentaient plutôt des objets rares et très anciens. 
Fascinantes momies d'Égypte, présentée en 2009-2010, a visé dans le mille avec environ 59 000 visiteurs par mois. Les gens ont aussi accouru pour voir Rome (59 000 visiteurs par mois) en 2011-2012, et Or des Amériques, qui a fait le plein avec 77 000 visiteurs par mois en 2008-2009. 
En 2006-2007, le Musée avait présenté l'exposition Au Pérou avec Tintin, qui avait rallié 500 000 adeptes sur une période de 14 mois. Si l'achalandage actuel se poursuit au même rythme, le Musée pourrait attirer presque autant de curieux pour Hergé à Québec en seulement 4 mois.