Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les élèves «du primaire à l’université» pourront avoir accès à un espace d’étude ainsi qu’aux postes informatiques des bibliothèques.
Les élèves «du primaire à l’université» pourront avoir accès à un espace d’étude ainsi qu’aux postes informatiques des bibliothèques.

Précision quant à la réouverture partielle des bibliothèques publiques

Léa Harvey
Léa Harvey
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
L’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ) a tenu à préciser, lundi, les ressources qui seront offertes à la communauté étudiante dans ses établissements. Alors qu’elle souligne que seuls les étudiants pourront profiter des nouvelles mesures, l’Association rappelle que «le prêt sans contact demeure le seul service offert à l’ensemble de la population».

Bien que les mesures sanitaires se soient resserrées dans plusieurs secteurs, les bibliothèques ont quant à elles finalement reçu l’aval du gouvernement Legault pour rouvrir leurs portes aux étudiants. Pour répondre aux besoins de ceux n’ayant pas accès à Internet ou à un espace de travail calme pour travailler. 

Selon l’ABPQ, les élèves «du primaire à l’université» pourront donc avoir accès à un espace d’étude (places assises, fauteuils de lecture ou tables de travail) ainsi qu’aux postes informatiques des bibliothèques qu’ils fréquentent. 

«L’accès aux collections ou à tout autre espace demeurera interdit», note toutefois l’association.

Alors que la plupart des étudiants doivent dorénavant suivre leurs cours à distance, via le Web, la directrice générale de l’ABPQ, Ève Lagacé, s’est dite heureuse de pouvoir «soutenir l’apprentissage des élèves et des étudiants en cette période préoccupante pour la réussite éducative.»

À noter que les détails de ces nouvelles directives et leur méthode d’application demeurent à la discrétion de chaque établissement. «Il revient aux bibliothèques et aux municipalités de décider des mesures qui conviennent le mieux à leur réalité», indique l’ABPQ. Les citoyens sont donc invités à communiquer directement avec leur institution de quartier. 

Pour la ville de Québec, la plupart des bibliothèques sont répertoriées ici.