Née à Vancouver et habitant aujourd'hui à Montréal, Madeleine Thien est en nomintion pour son roman Do Not Say We Have Nothing.

Madeleine Thien parmi les finalistes pour le Prix Giller

La Montréalaise Madeleine Thien fait partie des finalistes pour le prix Giller de la Banque Scotia grâce à son roman Do Not Say We Have Nothing. L'écrivaine née à Vancouver, qui réside aujourd'hui dans la métropole québécoise, est également en lice pour le prestigieux prix Man Booker.
Mona Awad, qui est originaire de Montréal, est elle aussi nommée pour son premier livre, 13 Ways of Looking at a Fat Girl, qui a déjà reçu le prix du Premier roman d'Amazon.ca, en mai.
Une autre Montréalaise, Catherine Leroux, est finaliste pour The Party Wall (Le mur mitoyen), traduit en anglais par Lazer Lederhendler.
Emma Donoghue, qui s'était retrouvée sur la longue liste de finalistes il y a quatre ans pour The Sealed Letter, voit maintenant son nom sur la courte liste avec The Wonder.
Les autres finalistes de la courte liste sont Gary Barwin pour Yiddish for Pirates et Zoe Whittall pour The Best Kind of People.
Les six titres ont été sélectionnés parmi une liste de 161 livres soumis. Le prix Giller décerne annuellement 100 000 $ à l'auteur du meilleur roman ou collection de nouvelles canadiens publié en anglais.
Les autres finalistes reçoivent chacun 10 000 $. André Alexis avait remporté le prix en 2015 pour Fifteen Dogs.
Le prix sera remis cette année le 7 novembre.