Désigné «film le plus terrifiant de tous les temps» par le magazine Entertainment Weekly, L'Exorciste a récolté des recettes de 400 millions $ dans le monde.

L'auteur de L'Exorciste est décédé

L'écrivain et réalisateur américain William Peter Blatty, qui a terrorisé lecteurs et cinéphiles avec son roman L'Exorciste, est décédé jeudi à l'âge de 89 ans.
Sa veuve, Julie Alicia Blatty, a indiqué que l'écrivain était mort d'un cancer du sang dans un hôpital de Bethesda, au Maryland.
Inspiré d'un incident survenu dans une banlieue de Washington durant les années 1940, le roman L'Exorciste, publié en 1971, avait figuré sur la prestigieuse «liste des best-sellers du New York Times» pendant plus d'un an, et a été vendu à plus de 10 millions d'exemplaires. Le roman a été porté au grand écran deux ans après sa publication par le réalisateur William Friedkin, sur la musique envoûtante des Tubular Bells de Mike Oldfield.
William Peter Blatty à Los Angeles en septembre 2000
Son contemporain Stephen King a salué vendredi sur Twitter le «vieux Bill», «qui a écrit un grand roman d'épouvante».
Désigné «film le plus terrifiant de tous les temps» par le magazine Entertainment Weekly, L'Exorciste a récolté des recettes de 400 millions $ dans le monde. Finaliste dans 10 catégories aux Oscar, il a remporté deux statuettes, dont celle du meilleur scénario pour William Peter Blatty. Au moment de la sortie du film, le «révérend évangéliste» Billy Graham avait soutenu que la pellicule même était diabolique.
«Lorsque j'écrivais le roman, j'y voyais une histoire de détective dans un monde surnaturel, et je ne me rappelle pas avoir jamais souhaité consciemment terrifier qui que ce soit - ce qui pourrait constituer, je présume, un aveu d'échec retentissant» pour un écrivain, confiait l'auteur au Huffington Post en 2011.
Blatty avait repris la thématique de L'Exorciste pour son roman Legion, qui a été adapté au cinéma pour L'Exorciste III. Il a aussi repris un de ses romans des années 1960 pour tourner lui-même La Neuvième Configuration en 1980. Il avait remporté un Golden Globe du meilleur scénario pour ce film.
William Peter Blatty était né à New York au sein d'une famille modeste d'immigrants libanais. Grâce à des bourses, il a ensuite étudié chez les jésuites à Brooklyn puis aux universités Georgetown et George-Washington. Marié quatre fois, il a été père de huit enfants.