Foule enthousiaste pour Hillary Clinton à Toronto

L'ancienne candidate à l'élection présidentielle américaine Hillary Clinton a prononcé un discours devant une foule enthousiaste à Toronto, jeudi, abordant plusieurs sujets, dont le sexisme en politique et les menaces à l'égard de la démocratie.
Mme Clinton était à Toronto dans le cadre de la tournée de promotion de son nouveau livre Ça s'est passé comme ça, qu'elle présentera dans 15 villes. Elle sera notamment au Palais des congrès de Montréal le 23 octobre.
Dans son livre, l'ex-candidate démocrate explique sa surprenante défaite aux mains du néophyte Donald Trump, un homme souvent qualifié de misogyne.
Selon elle, l'un des moyens pour contrer le sexisme est d'inviter plus de femmes à s'impliquer en politique.
Il existe plusieurs raisons pour lesquelles la politique est frustrante pour les femmes, a-t-elle concédé, citant l'exemple d'une photo qui avait beaucoup circulé sur le Web qui montrait un groupe d'hommes Blancs décider de l'avenir des soins de santé pour les femmes.
En revanche, la politique peut être très gratifiante pour les politiciennes, parce qu'elle permet de représenter les femmes au cours des débats, a-t-elle poursuivi.
Hillary Clinton a d'ailleurs salué la décision du premier ministre Justin Trudeau qui a nommé autant de femmes que d'hommes au sein de son cabinet.
«J'apprécie particulièrement l'engagement du Canada pour une société ouverte et diverse qui accueille les immigrants», a-t-elle déclaré sous un tonnerre d'applaudissements.
Elle a d'ailleurs dit à la blague qu'elle s'était fait recommander de déménager au Canada.
«Campagne de désinformation»
Sur un ton plus sérieux, l'ex-politicienne a affirmé que la «campagne de désinformation» menée par la Russie pendant l'élection avait atteint ses objectifs en partie parce que les Américains trouvent qu'il est de plus en plus difficile de distinguer la réalité et la raison.
«Il n'existe pas de faits alternatifs, malgré la guerre que dirigent certains contre la raison et les preuves. Nous ne pouvons pas laisser cela arriver», a-t-elle déploré.
Bien que certains sièges de la conférence soient demeurés libres, les organisateurs disaient s'attendre à recevoir une foule de 5000 personnes.
La majorité des spectateurs étaient des femmes et appréciaient vraisemblablement beaucoup Mme Clinton, qui se faisait souvent interrompre par des applaudissements.
«Tout le monde se fait démolir. Tout le monde fait face à la défaite et la déception. Nous expérimentons tous cela», a-t-elle déclaré.
L'éditeur du livre, Simon and Schuster, avait parlé du discours de Mme Clinton comme d'un compte rendu «détaillé et très amusant» de son passé et de ses plans pour l'avenir - et la principale intéressée n'a pas laissé le public sur sa faim.
«Ce livre porte beaucoup plus sur l'avenir que sur le passé», a-t-elle indiqué, ajoutant qu'elle avait l'intention d'être une militante active pour les droits de la personne et des femmes.
L'ouvrage, sorti en septembre, a attiré l'attention à l'échelle mondiale. Plus de 300 000 exemplaires ont déjà été vendus.
L'ancienne secrétaire d'État avait déjà publié deux livres de mémoires: Le temps des décisions et Mon histoire.