Jean-Paul Eid et Claude Paiement ont mis la main sur le Grand prix de la Ville de Québec, vendredi, lors de la remise des Bédéis Causa. La femme aux cartes postales a en effet été sacré meilleur album de langue française publié dans la province par des auteurs canadiens.

Eid, Paiement et Delisle parmi les gagnants des prix Bédéis Causa

Le Festival de la bande dessinée de Québec a procédé vendredi à sa traditionnelle remise des Bédéis Causa, ces récompenses qui saluent le travail des auteurs du neuvième art d'ici et d'ailleurs.
Jean-Paul Eid et Claude Paiement ont mis la main sur le Grand prix de la Ville de Québec. La femme aux cartes postales a en effet été sacré meilleur album de langue française publié dans la province par des auteurs canadiens.
Guy Delisle, pour sa part, s'est distingué avec S'enfuir. Cette parution lui a valu le prix Albéric-Bourgeois, remis au meilleur album de langue française publié à l'étranger par un auteur canadien. 
L'ouvrage Les trois carrés de chocolat a permis à Mélodie Vachon-Boucher d'obtenir le Bédéis Causa Réal-Fillion, faisant d'elle l'auteure canadienne qui s'est le plus illustrée avec son premier album francophone professionnel.
Côté coup de coeur pour des publications étrangères, le jury a craqué pour L'été Diabolik, de Thierry Smolderen et Alexandre Clérisse et, au rayon des traductions, a salué  La loterie, de Miles Hyman, d'après Shirley Jackson.
Le prix Albert-Chartier a été remis à titre posthume à Yvette Lapointe, pour son apport à la bande dessinée de la belle province, comme première auteure québécoise. Et, enfin, le prix  Jacques-Hurtubise, assorti d'une bourse de la relève de 1000 $, a été remporté par Stéphane Johnson.
Le Festival de la bande dessinée se poursuit jusqu'à dimanche en différents lieux, en plus d'avoir ses quartiers généraux au Centre des congrès. Les détails au fbdfq.com