Michael Keller et Josh Neufeld, Dans l'ombre de la peur, le Big Data et nous, Çà et là, 54 pages

Dans l'ombre de la peur: distrayant et instructif ***1/2

CRITIQUE / La vie privée? Voilà une notion qui s'effrite de plus en plus lorsqu'on navigue dans Internet et que l'on utilise les applications pour téléphones intelligents ou tablettes.
Le balayage du contenu des courriels par Google pour des fins publicitaires, le pistage de l'utilisation des véhicules par les compagnies d'assurances ou le système de cote d'Uber sont autant d'éléments qu'analysent de façon pertinente le journaliste Michael Keller et le dessinateur Josh Neufeld, tout en se mettant en scène.
Les deux hommes, qui des vues presque opposées sur la cohabitation entre vie privée et modernité, confrontent leurs visions afin d'observer comment se fait le développement des technologies et comment il peut avoir un impact sur notre quotidien à court, moyen et long terme.
Ils parviennent à faire de Dans l'ombre de la peur un ouvrage à la fois distrayant et instructif, qui évite le piège de la morale, et qui devient l'amorce d'une nécessaire réflexion.