Carolyn Chouinard, auteure de Lévis, se sent prête à faire de l’écriture une occupation à temps plein.

Carolyn Chouinard prête pour le grand saut

C’est après avoir été approchée pour participer à un recueil sur l’expérience d’être mère de jumelles que Carolyn Chouinard s’est lancée pour la première fois dans l’écriture. Le livre n’a jamais été publié, elle ne sait trop pourquoi, mais la graine était plantée. «Je n’avais jamais écrit auparavant, mais j’ai compris que j’aimais ça. Ç’a finalement été plus facile que je le pensais.»

Invitée d’honneur du Salon international du livre de Québec, mercredi, la Lévisienne, mère de trois filles aujourd’hui adolescentes, se sent maintenant prête à en faire une occupation à temps plein. Massothérapeute de formation et propriétaire d’une clinique depuis 1996, elle sent que le grand saut approche.

Faire du bien

«J’aime faire du bien aux autres, les soulager, j’ai toujours eu ça en moi, mais l’écriture est aussi une passion. Je suis en train de délaisser mon premier métier pour m’y consacrer à 100 %», explique-t-elle.

C’est dans le créneau du fantastique que Carolyn Chouinard a fait ses premiers pas comme romancière, il y a une dizaine d’années, avec la trilogie Le cercle d’Éloan. Sa passion s’est transmise à sa descendance puisque c’est avec sa fille aînée Lora, alors âgée de 13 ans, qu’elle a ensuite écrit la série So Nice! 

Son expérience de vie auprès de ses jumelles lui a finalement servi pour une autre série de volumes, Ma jumelle et moi. Sa passion pour la danse irlandaise, qu’elle pratique avec sa marmaille, a finalement nourri Sur le rythme.

Elle qui ne fréquentait pas les salons du livre avant de devenir elle-même écrivaine ne pourrait maintenant plus s’en passer. «Quand tu écris seule, dans ton salon, tu oublies quasiment que plein de monde va te lire. Tu te rends compte que tu touches des gens. C’est une autre facette du travail d’écrivain que j’adore. Pouvoir rencontrer ses lecteurs quand tu es habituée d’écrire seule dans ton salon, c’est génial.»

Ses visites lui permettent aussi, pour son plus grand bonheur, d’échanger avec d’autres auteurs et de découvrir leurs œuvres. «Je me rends compte aujourd’hui de ce que je manquais. Depuis quelques années, je lis beaucoup d’écrivains québécois. J’aime découvrir ce que font mes confrères et consœurs. On écrit de bonnes histoires au Québec.»

Carolyn Chouinard sera présente au Salon du livre de Québec les jeudi 12, de 9h à 11h et de 13h à 15h30; vendredi 13, de 9h30 à 11h30, de 12h30 à 14h30 et de 18h à 20h; samedi 14, de 9h30 à 11h, de 13h à 16h et de 18h à 20h; et dimanche 15 avril, de 10h à 12h.