Selon les chiffres de la compagnie Porte Parole, plus de 42 000 spectateurs ont vu «J’aime Hydro» depuis sa création à l’été 2016.

L’intégrale de «J’aime Hydro» en baladodiffusion

Indéniable succès théâtral des dernières années, la pièce documentaire «J’aime Hydro» de Christine Beaulieu poursuit son chemin dans les oreilles du public sous la forme d’une baladodiffusion disponible gratuitement dès lundi. Celle-ci offre une mise à jour de l’enquête menée par l’auteure et comédienne sur Hydro-Québec.

À l’invitation de la directrice artistique de la compagnie Porte Parole, Annabel Soutar, Christine Beaulieu a plongé dans une longue investigation : près de trois ans, des dizaines d’entrevues et quelques milliers de kilomètres pour se rendre jusqu’au chantier de La Romaine. Le tout dans le but de mieux comprendre le rapport que les Québécois entretiennent avec la société d’État, un fleuron jadis vecteur de fierté qui soulève maintenant la controverse pour des raisons écologiques et économiques.

Selon les chiffres de Porte Parole, plus de 42 000 spectateurs ont vu J’aime Hydro depuis sa création à l’été 2016. Le spectacle de près de quatre heures, qui avait été présenté à La Bordée à la fin 2017, a valu à Christine Beaulieu le prix Michel-Tremblay remis par le Centre des auteurs dramatiques au meilleur texte porté à la scène dans la dernière année.

Alors que sur les planches, le comédien Mathieu Gosselin interprète tous les interlocuteurs rencontrés par Beaulieu dans son enquête, les voix de plusieurs d’entre eux pourront être entendues dans le balado. C’est le cas du père de l’auteure et comédienne, René Beaulieu, mais aussi de Philippe Cyr, Roy Dupuis, Roger Lanoue, Hugo Latulippe et Annabel Soutar, notamment. Le premier ministre François Legault s’est aussi prêté au jeu de l’entrevue à l’occasion de cette mise à jour. Serge Bouchard livre de son côté le mot d’introduction de l’œuvre en cinq épisodes, accessibles gratuitement sur iTunes, Spotify et Google Play.

Christine Beaulieu continue son périple aux quatre coins du Québec au fil d’une tournée qui doit se terminer en novembre. J’aime Hydro fera notamment escale à la salle Albert-Rousseau le 30 septembre.