L'actrice Geena Davis et l'actrice et réalisatrice Nandita Das ont partagé la scène lors de l'événement Share Her Journey, à Toronto.

L’inégalité des genres à l’ordre du jour au TIFF

TORONTO — Réalisatrices, actrices et cinéphiles ont convergé au Festival international du film de Toronto, samedi matin, à l’occasion d’un rassemblement contre l’inégalité des genres dans l’industrie du septième art.

Le rassemblement Share Her Journey s’inscrit dans le cadre de la mission du TIFF de faire une place aux femmes désireuses de faire leur entrée dans l’univers du cinéma.

La chanteuse et actrice torontoise Shakura S’Aida a donné le coup d’envoi du rassemblement en racontant l’expérience de sa mère afro-américaine au sein du mouvement pour les droits civiques dans les années 1950.

«Utilisez votre voix» pour résister à l’injustice, a-t-elle martelé, avant de livrer une performance musicale.

Parmi les autres conférencières figuraient l’actrice engagée Geena Davis, qui a relevé que la foule comprenait de nombreux hommes soutenant la cause, «ce qui est fantastique à [son] avis».

L’actrice Nandita Das, la chercheuse Stacy Smith, la réalisatrice Amma Asante et la cofondatrice du mouvement #AfterMeToo Mia Kirshner ont également pris la parole.

Stacy Smith a fourni des chiffres saisissants sur les groupes sous-représentés dans l’industrie, insistant sur l’importance d’une perspective intersectionnelle. Mme Smith est derrière l’idée d’exiger l’ajout une «clause d’inclusion» à son contrat pour assurer une certaine diversité parmi ses collègues sur le plateau de tournage, un geste de solidarité popularisé par Frances McDormand lors de son discours à la cérémonie des Oscars cette année.

D'ici 2020

Le codirecteur du TIFF, Cameron Bailey, s’est engagé à ce que le festival se joigne au mouvement visant la parité hommes-femmes d’ici 2020 dans le milieu cinématographique.

La Guilde canadienne des réalisateurs a aussi saisi l’occasion pour présenter sa campagne So Not Cool, qui invite les travailleurs de l’industrie à signaler chaque cas de harcèlement, d’intimidation ou de violence dont ils sont témoins.

Kendrie Upton, une représentante de la guilde, a déclaré qu’il est grand temps d’apporter des «changements fondamentaux à la culture de notre industrie au quotidien».

L’événement devait être suivi de la première mondiale du documentaire This Changes Everything, dans lequel de grandes actrices, dont Meryl Streep, Sandra Oh, Jessica Chastain et Taraji P. Henson, exposent les préjugés sexistes d’Hollywood.