L’humo­riste français Kev Adams s’est dit «ravi» de cette première expérience sur le plateau québécois de «LOL».

L'humoriste français Kev Adams tourne dans «LOL»

Le tunnel Samson a été le théâtre d’un spectaculaire accident, mardi matin, alors qu’un camion transportant des bonbonnes de gaz est entré en collision avec un véhicule qui s’est renversé sous la force de l’impact. Le courage d’un policier a permis d’éviter le pire, l’agent ayant eu la présence d’esprit d’utiliser son doigt pour colmater une fuite…

Vous aurez deviné qu’on nage ici en plein délire fictif. La reconstitution de l’accident, tout ce qu’il y a de plus véridique toutefois, s’inscrivait dans le tournage d’un épisode de la télésérie humoristique à succès LOL. Il s’agit de la troisième saison presque entièrement tournée à Québec.

Outre le tunnel Samson, plusieurs autres endroits de la capitale seront visités par l’équipe de tournage d’ici la fin octobre, dont le quartier Petit Champlain, la terrasse Dufferin, la marina du bassin Louise et le quai Paquet, à Lévis, histoire de montrer Québec sous son plus beau jour.

«C’est la première fois qu’on montre des shots où le visage touristique de Québec est mis en évidence», explique le coproducteur de LOL et grand manitou de ComediHa!, Sylvain Parent-Bédard, qui mène la barque de l’émission avec Denis Savard.

Du petit matin jusqu’en début de soirée, une armée de techniciens et de figurants se sont activés pour mettre en boîte, à partir de ce concept d’accident dans un tunnel, sept capsules de la neuvième saison qui sera diffusée sur les ondes de TVA en septembre 2019.

Cocréateur et réalisateur de la série, Pierre Paquin explique que la mise en scène de cette collision fictive a requis une longue préparation. Outre les deux véhicules endommagés, le tournage a nécessité une dizaine d’automobiles et une voiture patrouille. «C’est probablement notre plus gros set-up de la saison et peut-être même de la série.»

Kev Adams en vedette

De passage à Québec la semaine dernière pour ComediHa!, l’humoriste français Kev Adams interprète dans cette capsule l’héroïque policier, en compagnie d’Antoine Vézina.

Dans le tournage de la scène à laquelle Le Soleil a assisté, mardi midi, le comédien de 27 ans dirigeait le trafic dans le tunnel, d’un air exaspéré, l’un de ses index servant à colmater la fuite d’une bonbonne renfermant de l’hélium, un gaz ayant la particularité — attention ici, alerte au divulgâcheur — de transformer la voix en celle d’un Chipmunk…

Se disant «ravi» de cette première expérience sur le plateau québécois de LOL, Kev Adams indique que Sylvain Parent-Bédard lui avait parlé de l’émission il y a une dizaine d’années.

«Je suis tombé sur un épisode lors du Festival de la série, à Cannes. Il y avait un écran géant avec plein de sketchs de LOL qui défilaient. À l’époque, Sylvain m’avait expliqué que c’était son grand projet, qu’il voulait faire rire le monde entier.»

Ironiquement, Kev Adams avait pris part, à titre de figurant, au long-métrage LOL, réalisé en il y a 10 ans par Lisa Azuelos et mettant en vedette Sophie Marceau. Rien à voir toutefois avec le concept sans paroles de l’émission québécoise.

Au grand écran, Adams (né Kevin Smadja) s’est fait connaître en 2013 dans la comédie Les profs. Sa filmographie compte également Fiston, Les profs 2, Un sac de billes (réalisé par le Québécois Christian Duguay) et Tout là-haut, de Serge Hazanavicius. On peut l’apercevoir cet été, sur nos écrans, dans un petit rôle, dans la comédie américaine L’espion qui m’a dompée, où il donne la réplique à Mila Kunis.

Faire régner l’ordre icitte…

De ne pas avoir à parler en cours de tournage est une expérience qui l’enchante. «Je ferme un peu ma bouche sur le plateau alors ça fait du bien à tout le monde…» Sur un ton plus sérieux, il renchérit: «C’est la base même du métier de comédien de transmettre des émotions sans avoir besoin de mots.»

De revêtir l’uniforme d’un policier, de surcroît de la Ville de Québec, ajoute au plaisir. «Je vais pouvoir faire régner l’ordre icitte. C’est çâ qui est çâ…», conclut-il, dans une tentative d’imitation de l’accent québécois.

+

UN PROJET DE LONG-MÉTRAGE

Le producteur Sylvain Parent-Bédard caresse le rêve de voir la télésérie LOL connaître une seconde vie au cinéma. Un projet de long-métrage, «encore embryonnaire», est à l’étude et pourrait, si tout va bien, passer à l’étape du scénario l’an prochain en vue d’un tournage en 2020. La formule serait identique pour le grand écran, à savoir un scénario humoristique sans paroles. «Nous sommes à mettre au point la machine. On travaille avec un distributeur mondial. On vise un potentiel d’une centaine de pays», précise le producteur qui verrait bien un générique cinq étoiles. «On aimerait bien avoir une grosse vedette chinoise et américaine, un grand nom du stand-up comique. J’aimerais beaucoup que le tournage ait lieu à Québec, mais le concept va peut-être nous conduire ailleurs dans le monde.» Depuis sa création en 2011, la télésérie a été tournée au Québec, mais également  aux États-Unis, au Mexique, au Maroc, en Suisse, en République dominicaine, en Grèce et, récemment, à Cuba. L’émission est diffusée dans une centaine de pays. Une 10e saison est en voie de préparation.