Hubert Lenoir a annoncé qu’il mettra aux enchères sur eBay la combinaison qu’il a portée pour sa performance à l’émission «La voix».

L’habit d’Hubert Lenoir aux enchères pour le Camp rock des filles

Hubert Lenoir a annoncé qu’il mettra aux enchères sur eBay la combinaison qu’il a portée pour sa performance à l’émission La voix et que le montant obtenu serait remis au Camp rock des filles de Québec.

 «Je vends l’arme du crime. Je mets en enchère le one piece que j’ai porté lors de mon passage controversé à La Voix. Je donnerai la totalité du montant amassé au Camp Rock pour Filles, un camp basé dans la ville de Québec qui vise à donner confiance aux jeunes filles et aux jeunes de genre non conforme, qui vise à les encourager à faire de la musique et à poursuivre dans un milieu où elles sont, pour l’instant, sous-représentées», a-t-il écrit sur son compte Instagram.

Tenu pour la première fois cette année à la YWCA, le Camp rock pour les filles de Québec a permis à une vingtaine de jeunes âgés de 10 à 15 ans d’apprendre à jouer dans un groupe de musique. Le concept est né à Portland, en Oregon, en 2001. Après plusieurs années à travailler pour des bands en tournée, la fondatrice, Misty McElroy, a eu envie d’équiper les filles qui voudraient faire carrière en musique pour qu’elles soient indépendantes, confiantes et qu’elles déjouent les stéréotypes trop souvent associés à leur sexe. 

Depuis, une quarantaine de villes américaines, sept villes canadiennes, six villes australiennes et plusieurs capitales européennes se sont jointes au mouvement, qui a fait l’objet d’un documentaire (Girls rock!) en 2007.