L’exposition <em>Imagine Van Gogh</em> sera présentée à Québec à compter du 26 juin.
L’exposition <em>Imagine Van Gogh</em> sera présentée à Québec à compter du 26 juin.

L’expo Imagine Van Gogh à Québec [PHOTOS]

Le producteur de l’exposition immersive Imagine Van Gogh, Paul Dupont-Hébert, croit capable d’attirer autant, sinon davantage, de visiteurs à Québec que les 200 000 qui se sont déplacés jusqu’à maintenant à Montréal pour la première nord-américaine. Présenté au Centre des congrès, l’événement se déroulera en pleine saison touristique, du 26 juin au 12 septembre.

«On peut faire aussi bien. Il y a tellement de monde ici l’été et l’endroit est tellement accessible. On est au cœur de l’action», mentionne au Soleil M. Dupont-Hébert qui a vécu un véritable coup de cœur pour l’exposition lors d’une visite à Paris, en septembre.

Imagine Van Gogh, consacrée à l’œuvre du peintre impressionniste Vincent Van Gogh se veut «une expérience insolite» qui permet au public de déambuler à sa guise à travers d’immenses projections de 200 de ses tableaux, bercé par la musique de Saint-Saëns, Mozart, Bach, Delibes et Satie. L’exposition se concentre sur les peintures conçues dans les deux dernières années de sa vie, avant son suicide, en 1890, à l’âge de 37 ans. La Provence, le soleil du midi, iris et coquelicots sont évidemment à l’honneur. Inutile de dire que le lieu, avec son déploiement de teintes et de couleurs, fait le bonheur des aficionados d’Instagram…

Dans le hall d’entrée, le public pourra en apprendre davantage sur la vie et l’œuvre de Van Gogh grâce à divers panneaux explicatifs.

Aperçu de l’exposition immersive <em>Imagine Van Gogh</em> présentement à l’affiche à Montréal.

Imagine Van Gogh nécessitait beaucoup d’espace pour se déployer, soit un minimum de 1500 mètres carrés et huit mètres de hauteur. Peu d’endroits dans la capitale, à l’exception du Centre des congrès avec ses quelque 2300 mètres carrés et ses plafonds élevés, pouvaient répondre aux exigences de l’exposition imaginée en 2008, à Baux-en-Provence, par Annabelle Mauger et Julien Baron.

À Montréal, Imagine Van Gogh a été présenté à compter du 5 décembre, à L’Arsenal, dans le quartier Griffintown. Vu sa popularité, la direction a décidé d’une «prolongation ultime» jusqu’au 5 avril.

«C’est une exposition qu’on ne se tanne pas de voir. Les gens restent longtemps. Personne ne la voit qu’une seule fois», précise M. Dupont-Hébert, qualifiant l’expérience d’une durée de 30 minutes d’«émerveillement romantique». 

Le public devra se procurer des billets où seront indiqués le jour et l’heure de la visite. Dix-huit départs sont prévus quotidiennement. Tout sera fait pour éviter les bouchons. «On va limiter à 150 les visiteurs à chaque demi-heure. On ne veut vraiment pas que les gens se présentent à l’improviste, mais on ne refusera personne.»

Pour accéder à la prévente des billets en primeur, le public est invité à s’inscrire à l’infolettre sur le site officiel de l’exposition (imagine-vangogh.ca). Le coût d’entrée moyen a été fixé à 23$ (variable selon l’âge).

«C’est une exposition qu’on ne se tanne pas de voir. Les gens restent longtemps. Personne ne la voit qu’une seule fois», précise son producteur, Paul Dupont-Hébert