André Morin, Françoise Crête et Carine Kasparian ont participé à l'édition 2019 des Semeurs de contes.
André Morin, Françoise Crête et Carine Kasparian ont participé à l'édition 2019 des Semeurs de contes.

Les Semeurs de contes propagent… leur passion, de Québec aux Éboulements

Léa Harvey
Léa Harvey
Le Soleil
Avec leur imaginaire débordant et des bribes d’histoires dans leur besace, les huit artisans du collectif Les Semeurs de contes entreprendront, jeudi, leur pèlerinage créatif à Québec. Sur le chemin qui les mènera jusqu’aux Éboulements, les artistes s’arrêteront dans certains villages et y organiseront un spectacle en échange d’un gîte et du couvert.

Le périple de ces huit conteurs, provenant de partout au Québec, débutera jeudi, à 19h, au Centre Durocher, dans le quartier Saint-Sauveur, avec une toute première soirée de contes. 

Après leur spectacle dans le stationnement du IGA des sources de Boischatel, les conteurs professionnels entreprendront leur longue marche montagneuse vers Charlevoix. Après un arrêt à L’Isle-aux-Coudres, puis un passage dans les écoles primaires et secondaires de Baie-Saint-Paul devrait avoir lieu, les voyageurs atteindront finalement Les Éboulements le 22 septembre. Un conteur local, de chaque coin de pays visité, sera invité à rejoindre la troupe lors de chaque spectacle. 

Afin de bien respecter les mesures sanitaires en vigueur et d’assurer la sécurité de tous, Ies Semeurs — Françoise Crête (Montérégie), Carine Kasparian (Montréal), André Morin (Laurentides), Yves Robitaille (Montréal), Michel Beauchamp (Estrie), Saulo Olmedo Evans (Montréal), Isabelle Crépeau (Lanaudière) et Sylvie Proulx (Montérégie) — ont tous été testés pour la COVID-19. Tout au long du parcours et lors du spectacle, le port du masque et de la visière, la désinfection des mains et la distanciation physique seront respectés. 

Si leurs anecdotes de voyages nourriront principalement les spectacles, différents chaque soir, des capsules de contes, réalisées sur le bord du fleuve, seront disponibles pour les municipalités. «Nous désirons vous contaminer positivement de notre passion des histoires et vous faire vivre virtuellement (à défaut de vous parler en personne) les moments soleil, en n’oubliant pas non plus les petits nuages», peut-on d’ailleurs lire sur le site du collectif. 

Les Semeurs de contes effectuent, en général, entre 15 et 20 km de marche chaque jour. 

Les spectacles de La Grande virée 2020 des Semeurs de contes sont gratuits pour tous. Une contribution volontaire est toutefois demandée au public participant à l’activité.