Les poursuites de Metallica, les excuses de Phoenix

LE CLIP À VOIR

Lost in the Fire, Gesaffelstein et The Weeknd

Duo efficace s’il en est un, le producteur de musique électronique français Gesaffelstein et le chanteur canadien The Weeknd ont uni leurs forces pour le simple Lost in the Fire, dévoilé vendredi. Manu Cossu signe la réalisation du clip qui l’accompagne, de facture aussi sombre que léchée. 

DANS LES ARCHIVES

Il y a 20 ans, le 14 janvier 1999, le groupe Metallica déposait une poursuite contre la compagnie de lingerie Victoria’s Secret. Les rockeurs reprochaient alors aux patrons des anges en sous-vêtements d’avoir apposé le nom de leur groupe sur des crayons à lèvres. La cause a plus tard été réglée à l’amiable. James Hetfield et sa bande n’ont pas été plus indulgents l’année suivante quand ils ont appris que la maison française Guerlain avait à son tour baptisé un produit Metallica, un parfum cette fois. À travers tout ça, il y a eu la même année LA poursuite qui aura le plus fait jaser : celle contre le service de partage de musique Napster, qui a quelque peu terni l’image du groupe quand celui-ci s’est mis à cibler directement les fans qui téléchargeaient illégalement sa musique. Bref, on peut dire que l’équipe d’avocats du groupe ne chômait pas à cette époque!

L'EXTRAIT

Les joailliers, Ingrid St-Pierre

Alors qu’elle lancera le 25 janvier un nouvel album intitulé Petite plage, l’auteure-compositrice-interprète Ingrid St-Pierre en a dévoilé un nouvel avant-goût cette semaine avec l’extrait Les joailliers, assorti d’un clip tourné au Vietnam. Dans une jolie danse tournée au petit matin, la vidéo réalisée par Khoa Lê fait écho au propos de la chanson dans un hommage aux personnes âgées. 

LA CITATION

«Nous sommes profondément horrifiés par les histoires d’abus concernant R. Kelly. Nous regrettons de ne pas avoir été plus informés et de ne pas avoir fait preuve de plus de discernement quand nous avons travaillé avec lui par le passé. Nous soutenons complètement toutes les victimes d’abus sexuels et nous espérons qu’un chemin mènera à la justice.»

— Le groupe français Phoenix, qui a à l’instar de Lady Gaga, exprimé ses regrets d’avoir collaboré avec R. Kelly, visé par des allégations d’inconduites sexuelles, notamment sur des mineures.