L'acteur Ryan Gosling va à la rencontre d'une fan avant la première du film «First man».

Les meilleurs moments du TIFF

TORONTO — De la visite surprise de Ryan Gosling dans un petit café torontois à la lettre écrite par Xavier Dolan à Leonardo DiCaprio lorsqu'il était enfant, le Festival international du film de Toronto (TIFF), qui se termine dimanche, a donné lieu à bien des moments inoubliables cette année. En voici quelques-uns.
  • LE ROI NU

Le film d'ouverture du festival, Outlaw King, pourrait avoir retenu l'attention pour ses batailles extrêmement violentes, mais ce sont plutôt les deux scènes de nudité complète du héros, incarné par Chris Pine, qui ont volé la vedette. Les bijoux de famille de l'acteur ont dominé les manchettes à son sujet, au point où il a déclaré durant la conférence de presse du TIFF qu'il ne voulait pas que le film soit éclipsé par ces deux moments. Est-ce que le long métrage sur le légendaire roi Robert 1er d'Écosse passera à l'histoire pour ces deux brefs instants de nudité? Difficile à dire. Mais une chose est certaine: bien des cinéphiles iront voir Outlaw King sur Netflix avant sa sortie en salles au mois de novembre afin de savoir de quoi il en retourne.

  • PAUSE CAFÉ

Ryan Gosling a causé une commotion lorsqu'il s'est présenté à un petit café situé à un bon 20 minutes de voiture de l'endroit où se déroule le TIFF et où il est généralement possible de voir des vedettes. Cette visite surprise était le fruit d'une campagne d'une semaine menée sur les médias sociaux par Joelle Murray, la propriétaire du Grinder Coffee, afin de convaincre la vedette de First Man de visiter son modeste établissement. Mme Murray a affirmé que l'acteur avait été absolument charmant, prenant le temps de saluer tous les clients et de leur serrer la main.

  • JULIA ET SON ADMIRATEUR

Julia Roberts a fait vivre un moment unique à l'un de ses admirateurs durant un événement avec le public pour la télésérie Homecoming d'Amazon. Lorsqu'elle a appris qu'un homme avait fait le voyage depuis l'Indonésie pour la voir, l'actrice est allée le rejoindre dans la salle pour lui faire un câlin et l'a ramené sur scène avec elle pour une séance photo impromptue. «Je suis en amour avec vous!» a-t-elle lancé dans le micro.

  • BONJOUR LEONARDO!

C'est de cette façon que commence la lettre que Xavier Dolan a écrite à Leonardo DiCaprio lorsqu'il était enfant, lettre qu'il a lue à haute voix à la première de son film The Life and Death of John F. Donovan, son premier film en anglais. Le réalisateur, qui avait huit ans à l'époque, informe M. DiCaprio qu'il est lui-même acteur et dit espérer pouvoir travailler avec lui si jamais il vient en tournage à Montréal. M. Dolan, dont le plus récent long métrage porte sur la correspondance entre un acteur et un jeune admirateur, a raconté à la foule que le travail de Leonardo DiCaprio lui avait permis de découvrir un monde cinématographique «allant bien au-delà de ce que nous avions pu imaginer lorsque nous étions enfants».