La comédienne Marie-Soleil Dion et l'écrivain Dany Laferrière ont accepté d'être les ambassadeurs des Journées de la culture cette année.

Les Journées de la culture sous le signe de la rencontre [VIDÉO]

En choisissant la rencontre comme thème cette année, l’organisation des Journées de la culture a assez bien résumé l’essence de l’événement : près de 2000 activités gratuites, dans 350 villes et villages du Québec, pour mettre les gens en contact avec l’art, la culture et ses artisans.

«Ce n’est pas un festival, les Journées de la culture. C’est un mouvement, un mouvement volontaire et une grande mobilisation sociale», a tenu à rappeler Louise Sicuro, pdg de Culture pour tous, à propos de l’événement qui se déroulera du 27 au 29 septembre. «C’est la prescription qu’on propose, à tous nos collaborateurs, de faire des activités gratuites pour qu’il n’y ait pas de barrière, que les gens se sentent invités. Des activités aussi où on peut mettre la main à la pâte, où on peut mieux comprendre le travail des artistes, voir les dessous de la création, l’arrière-scène des activités, être là où on ne peut pas être habituellement.»

«Le bruit utile»

Cette année, ce sont la comédienne Marie-Soleil Dion et l’écrivain Dany Laferrière qui ont accepté d’être ambassadeurs de l’événement. Ce dernier, en conférence de presse au Musée national des beaux-arts du Québec, a appelé à dépasser le bruit ambiant, les distractions de la vie quotidienne, pour véritablement échanger avec l’autre à travers la culture. «Avec les Journées de la culture, on vient augmenter le niveau du bruit utile, on vient donner la possibilité aux gens de se dire entre eux des choses qui ne finissent pas par “C’est ça qui est ça”», a témoigné le membre de l’Académie française. «C’est une joie que de faire cette conversation», a-t-il ajouté.

Pour consulter l’ensemble de la programmation : www.journeesdelaculture.qc.ca. À noter que des activités ont été organisées en circuit pour inspirer les gens qui veulent profiter au maximum de cette fin de semaine riche en possibilités.   

+

Trois suggestions de Marie-Soleil Dion

1. Répétitions du ballet Blanche-Neige et les sept nains, dimanche 29 septembre, 14h00, Centre Uriel, réservation requise

Il sera possible d’assister à la répétition de certaines scènes de ce conte populaire transformé en ballet par la chorégraphe Christiane Bélanger. «Ce que je trouve intéressant avec les Journées de la culture, c’est qu’on va vraiment entrer dans la culture, dans comment ça se fait. Aller assister à une répétition du ballet, c’en est un bon exemple.»

2. Ateliers «Amuse-gueules artistiques» en arts de la scène, donnés par Entr’actes, samedi 28 septembre, 10h et 11h, centre communautaire Lucien-Borne

Danse, improvisation, théâtre : vous avez déjà eu envie de les essayer? C’est le moment de le faire, dans une ambiance décomplexée et accessible à tous. «Entr’actes développe des activités artistiques avec des gens qui ont des limitations fonctionnelles, et plusieurs d’entre eux ensuite vont participer à des productions professionnelles, alors c’est vraiment une super belle occasion de tisser des liens, de rencontrer des gens.»

3. Expérience Jordi Bonet en réalité augmentée, samedi 28 septembre, de 10h à 16h, Grand Théâtre de Québec

Dévoilement d’un parcours en réalité augmentée qui permet de découvrir sous un nouveau jour la fresque monumentale qui orne les murs du Grand Théâtre de Québec. «Ils vont parler des influences de l’artiste, du contexte historique, des références, des symboles, tout pour apprécier le travail colossal de Jordi Bonet.»