Les Gros Becs vont ces jours-ci à la rencontre des familles en livrant du théâtre à domicile.
Les Gros Becs vont ces jours-ci à la rencontre des familles en livrant du théâtre à domicile.

Les Gros Becs : Un parcours déambulatoire pour renouer avec les familles

Geneviève Bouchard
Geneviève Bouchard
Le Soleil
Avant d’élire officiellement domicile à la Caserne Dalhousie, le théâtre jeunesse Les Gros Becs y passera une partie de l’automne le temps d’un parcours déambulatoire imaginé en contexte de pandémie pour renouer avec les familles.

Présenté du 14 novembre au 6 décembre, le spectacle Boîte d’allumettes se déploiera en six stations qui permettront de découvrir des lieux méconnus de l’ancienne caserne de pompiers. Dans une mise en scène d’Olivier Normand, le thème du feu s’est imposé.

«On redécouvre la caserne à travers une œuvre ludique, pour la famille, pour les enfants de cinq ans et plus. La pandémie amène ça. On se donne la permission de sortir de nos habitudes», résume la directrice de la programmation des Gros Becs, Amélie Bergeron.

L’occasion est belle pour l’organisme de faire un clin d’œil au futur, alors que Les Gros Becs s’installeront avant longtemps à la Caserne Dalhousie, maintenant que la compagnie Ex Machina de Robert Lepage a déménagé ses pénates au Diamant.

D’ici à l’hiver, Les Gros Becs renoueront quand même avec leur salle de la rue Saint-Jean pour accueillir la compagnie DynamO Théâtre et son spectacle À deux roues, la vie!, mettant en vedette Guillaume Dion dans une mise en scène d’Yves Simard. Entre les arts du cirque, le théâtre physique ou de marionnettes, la pièce destinée aux spectateurs de six ans et plus se déploiera du 17 octobre au 1er novembre.

«C’est un super beau show, avance Amélie Bergeron. C’est un peu magique. Les enfants disent : “mais comment il fait?” Mais en même temps, c’est tout en douceur…»

Pandémie oblige, Les Gros Becs nous proposent une programmation réduite cet automne. Le théâtre annoncera ses plans pour la suite plus tard cette saison.

D’ici là, les cinq compagnies membres de l’organisme ont multiplié les efforts pour retrouver leur jeune public. Des prestations ont notamment été organisées dans les parcs cet été et jusqu’à la fin du mois, elles sont livrées à domicile pour de jeunes abonnés le temps de l’initiative Théâtre de balcons. Des comédiens se déplacent pour livrer une performance gratuite et exclusive. Et les enfants sont ravis.

«Les gens nous disent que ça fait du bien de se faire raconter une histoire en vrai, même s’il n’y a pas tout le contexte d’une salle de spectacle, explique Amélie Bergeron. Juste de retrouver le contact, c’est du bonbon.»

Détails au www.lesgrosbecs.qc.ca