Les employés de CIBL veulent sauver leur station

Les 13 employés de la station radiophonique montréalaise CIBL qui ont été mis à pied vendredi dernier se mobilisent afin de la sauver.

Une lettre transmise lundi qui a été signée par les employés indique qu'ils chercheront à réaffirmer la mission de la station et tenteront de provoquer une implication historique en faveur de CIBL qui aura bientôt 38 ans.

Dans son message de mise à pied transmis aux employés vendredi, le conseil d'administration a expliqué que la station de radio communautaire vivait une situation financière rendant impossible la poursuite de ses activités.

Les employés affirment que depuis cette annonce, ils ont reçu un grand nombre de messages de soutien de la part de membres et auditeurs de CIBL.

Ils rappellent au public qu'il est possible de devenir membre de CIBL, de s'impliquer comme bénévole, de participer au rayonnement de la station sur les réseaux sociaux et de soutenir les éventuelles opérations de financement qui seront déployées.

CIBL, qui est entrée en ondes en 1980, a quitté le quartier Hochelaga-Maisonneuve en 2012 pour s'installer dans le Quartier des spectacles. Cette décision semble avoir alourdi les charges financières de la station de radio.