Les coups de cœur de Josée Guimond

«Unité 9»

J’ai adoré dès le départ Unité 9. Oui, il y a eu quelques baisses d’intérêt en six ans, mais je demeure toujours fidèle à l’univers créé par Danielle Trottier. Et que dire des fabuleux contre-emplois qu’offre l’auteure à ses comédiennes, comme à Danielle Proulx, méconnaissable dans le rôle d’Henriette Boulier, ou à Marie-Chantal Perron, alias l’IPL Madeleine. 

Récemment, l’arrivée de deux détenues a bousculé tout le monde (nous y compris): Eyota Standing Bear (la poétesse innue Natasha Kanapé Fontaine), et la pédophile Macha Vallières (Hélène Florent). On est curieux d’en connaître davantage sur le (difficile) passé de la première, et on se demande si la deuxième… survivra à son passage à Lietteville.

Hélène Florent

***

En audition avec Simon

Alléluia, Simon Olivier Fecteau récidive avec une quatrième saison de sa populaire websérie, après sept ans de pause. Les habitués jubilent de retrouver dans de nouvelles jouissives capsules le désagréable réalisateur Simon (Simon Olivier Fecteau) et son assistant souffre-douleur, Étienne (parfait Étienne De Passillé). Pour les autres, sachez qu’En audition avec Simon, c’est le festival du gros malaise non politiquement correct, où les acteurs (tous très connus) invités à auditionner, se retrouvent plongés bien malgré eux dans des situations toutes plus malaisantes les unes que les autres… à notre très grand plaisir. À voir absolument (ou à revoir, toutes les saisons y sont) sur Tou.tv.

Simon Olivier Fecteau et Étienne De Passillé

***

Vendre ou rénover au Québec

Je ne sais trop comment vous expliquer qu’un couple (oui, je regarde cette émission de Canal Vie avec mon chum) comme mon conjoint et moi, qui habite la ville, n’a pas de maison, et ne fait aucune réno, craque pour cette docu-réalité de réno/vente de maisons de la banlieue montréalaise. Mais… on adore ça! 

On aime voir les superbes rénovations du designer Daniel Corbin dans la maison d’un couple participant, et visiter avec eux les propriétés que leur déniche la courtière immobilière Maïka Desnoyers, pour les inciter à déménager. Mais surtout, on aime discuter/commenter/argumenter PENDANT l’émission, en faisant un usage abusif du bouton pause de la télécommande. Un plaisir conjugal.

Maïka Desnoyers et Daniel Corbin

***

Le déclin de l’empire américain

Par hasard (en programmant mon surprenant choix précédent), voilà que suis tombée récemment sur Le déclin de l’empire américain, qu’avait mis à l’horaire Canal Vie. Évidemment, je n’ai pu m’empêcher de l’enregistrer… même si ça fait longtemps qu’il est dans ma vidéothèque personnelle (en Blu-ray, SVP). 

Bref, cette savoureuse anecdote me donne simplement l’occasion de (re)dire, encore une fois, combien j’aime d’amour ce film de Denys Arcand, que j’ai vu plusieurs fois en salle à sa sortie (en 1986), que j’ai même «disséqué» dans mes cours de cinéma à l’université… et que j’ai  ensuite revu un nombre incalculable de fois, sans jamais me lasser. On appelle ça un film fétiche. Merci, M. Arcand.

Une scène du film «Le déclin de l'empire américain»