Les coups de coeur de Valérie Gaudreau

Le plongeur
<em>Le plongeur</em> de Stéphane Larue
Le plongeur de Stéphane Larue n'est pas celui qui va explorer un récif corallien ni celui qui saute de la tour de 10 mètres aux Jeux olympiques. La plonge, ici, est celle, éreintante et sale, du lavage de vaisselle d'un restaurant montréalais. On est en 2002 et le jeune narrateur, fan de heavy metal, travaille comme plongeur tout en menant tant bien que mal des études en graphisme au cégep. Aussi, il joue. Aux machines de vidéopoker, vibrantes et scintillantes, des bars louches de la rue Ontario. Le jeu, tourbillon de pertes et spirale de déception dont le personnage tente de se sortir. Le plongeur est aussi une exploration de la nuit, de l'amitié et du milieu complètement débile de la restauration. Un grand roman qui laisse présager le meilleur pour Larue qui signe ici son premier bouquin.
***
Nouveau Projet
Le onzième numéro de Nouveau Projet marque les 5 ans de ce projet un peu fou du journaliste, auteur et éditeur Nicolas Langelier qui a décidé de relever en 2012 le pari d'éditer au Québec un magazine de grande qualité, avec de longs reportages, des réflexions et des récits pour mieux comprendre notre époque. Un succès reconnu par les lecteurs fidèles et par l'industrie, Nouveau Projet ayant été sacré Magazine canadien de l'année en 2015. À noter aussi, la collection Documents, aussi éditée par Nouveau Projet. Cette série de courts essais fascine avec des oeuvres à mes yeux marquantes de Véronique Côté, Fanny Britt, Steve Gagnon, entre autres. Brasser les idées, réfléchir à la société actuelle tout en qualité et en beauté. On souhaite longue vie à ce Nouveau Projet de moins en moins nouveau, mais toujours aussi pertinent dans notre petit écosystème médiatique.
***
Reprises Vol. 1 de Safia Nolin
<em>Reprises Vol. 1</em> de Safia Nolin
Les mois passent, mais je ne me tanne jamais d'écouter l'album Reprises Vol. 1 sur lequel Safia Nolin revisite huit néo-­classiques pop de la chanson québécoise. La jeune et iconoclaste auteure-­compositrice-interprète rend hommage à Éric Lapointe (Loadé comme un gun), Céline Dion (D'amour et d'amitié), La Chicane (Calvaire), Julie Masse (C'est zéro), Les Classels (Le sentier de neige) Offenbach (Ayoye) et Claude Dubois (Laisser l'été avoir 15 ans). Si certains choix font sourire, on s'incline devant l'émotion authentique et la voix reconnaissable entre mille de Safia Nolin dont la touche envoûtante nous fait entendre ces chansons accrocheuses d'une autre oreille. Ma préférée: Entre l'ombre et la lumière en duo avec Marie Carmen, où le mélange des deux voix transpire la complicité.
***
Sébastien Thibault
Un dessin de Sébastien Thibault
Le dessin éditorial est un art et on peut dire que Sébastien Thibault le maîtrise plus que tout au monde. Le prolifique ­illustrateur originaire de Matane a connu une ascension fulgurante ces dernières années et ses dessins accompagnent maintenant des articles de L'actualité, du New York Times, de The Guar­dian, du Figaro et bien d'autres en plus de couvertures de livres et de publicités toujours efficaces. Je suis chaque fois fascinée par sa compréhension des enjeux sociaux, culturels ou internationaux qu'il parvient à résumer dans une simple illustration en aplat, toujours à l'aide de symboles forts et d'un usage déroutant des formes/contre-formes.
Bon, assez lu, allez voir pour bien saisir le génie: ­sebastienthibault.com