Les coups de coeur de Richard Therrien

Feux
Vous avez été débordé tout l'automne? Des cours de natation le lundi soir? Ou alors, vous avez décroché après deux ou trois épisodes, impatient que l'histoire aboutisse? Il fait trop froid dehors pour sortir, aussi bien regarder Feux, troisième série de Serge Boucher après Aveux et Apparences, dont on ne sort pas indemne, il faut le préciser. Un agent d'immeubles retrouve par hasard la femme qui le gardait quand la maison familiale a pris feu, ce fameux soir d'il y a 30 ans. Il fallait cette rencontre pour déterrer de vieux secrets qu'on croyait enfouis pour toujours, et qui auront l'effet d'un tsunami dans ces familles tout ce qu'il y a de plus normales. Maude Guérin et Alexandre Goyette forment un duo vedette bouleversant, entourés d'une brillante distribution. Patientez un peu, les premiers épisodes sont un peu lents. Vous ne le regretterez pas.
Truth: le prix de la vérité
Le long métrage de James Vanderbilt n'a certainement pas l'attrait de Spotlight: édition spéciale, qui a remporté l'Oscar du meilleur film en 2016. Mais il met en relief une enquête méconnue et passionnante, celle de Mary Mapes, de l'émission d'affaires publiques 60 Minutes à CBS. Cate Blanchett y incarne avec brio la journaliste qui met au jour des faits troublants sur l'ancien président George W. Bush, à l'approche de l'élection présidentielle de 2004. Mais la validité des preuves obtenues par Mapes est rapidement remise en doute, créant tout un scandale et éclaboussant la crédibilité de CBS. Robert Redford incarne le chef d'antenne Dan Rather, qui perdra sa carrière au terme de cette histoire. Une intéressante réflexion sur les rouages du journalisme d'enquête. Disons tout de même que le film s'inspire de la biographie de Mary Mapes, encore convaincue de la validité de son scoop.
Faims
J'ai dévoré cette histoire d'un trait, moi qui n'est pas particulièrement amateur de polar et d'horreur. Mais les personnages de ce cirque ambulant qui vient corrompre une paisible ville tranquille sont si envoûtants et singuliers, inquiétants aussi, qu'on veut tout savoir d'eux. Avec une habileté presque dérangeante, Patrick Senécal s'amuse à jouer dans nos valeurs, nous expose à toutes ces tentations qui nous entourent. Parce que ces saltimbanques savent où tirer pour atteindre l'âme. Comme plusieurs de ses concitoyens, Joël, policier et père de famille, se laissera envahir jusque dans sa vie la plus intime par les numéros obscènes et lugubres de ce cirque pour adultes avertis.
Limoilou
Si l'inutile controverse de l'ADISQ a jeté un peu d'attention sur l'album de Safia Nolin, c'est toujours ça de gagné. Parce que Limoilou mérite vraiment qu'on s'y arrête, qu'on apprivoise sa poésie envoûtante, ses airs mélancoliques. À travers de si belles chansons, vous découvrirez la Safia fragile, délicate, mise à nu. Quand on connaît l'histoire derrière, l'adolescence douloureuse, la musique qui sauve la vie, on mesure encore plus la force et la dureté des mots. Dans un tout autre registre mais avec sa touche si personnelle, l'artiste a aussi lancé Reprises vol. 1, réunissant des titres aussi variés que C'est zéro, du répertoire de Julie Masse, Entre l'ombre et la lumière de Marie Carmen et Calvaire de La Chicane.