Les coups de coeur de Josianne Desloges

Tom Gauld
Je suis tombée sous le charme de Tom Gauld avec Vous êtes tous jaloux de mon jet-pack, publié en 2014 aux éditions Alto. Trois cents strips tirés des pages littéraires du journal britannique The Guardian où les robots envoyés sur Mars composent des haïkus, Dieu est un détective privé omniscient, Charles Dickens, un justicier masqué, et la fée marraine, une féministe convaincue. Un croisement improbable de référents de la littérature victorienne et des figures typiques des ouvrages de science-fiction. Puis j'ai mis la main sur ses albums Goliath, un touchant renversement des points de vue et hommage à la non-violence, et Mooncop, un périple lunaire et philosophique. L'esprit, l'humour et le trait du bédéiste font aussi ma joie sur Facebook, où je ne manque aucune de ses publications.
À la recherche de New Babylon
Quand j'ai lu À la recherche de New Babylon de Dominique Scali, j'avais bien du mal à croire qu'il s'agissait d'un premier roman tant l'intrigue était bien cons-truite, les personnages bien campés et le ton juste. On y suit le Révérend Aaron, Charles Teasdale, Russian Bill et Pearl Guthrie, tous à la recherche de quelque chose d'insaisissable, d'une utopie, d'une ville sans règles et sans limites. Si le thème de l'américanité traverse la littérature québécoise récente comme une flèche, le roman de Scali en est pour moi la plus belle incarnation. On est plongé le temps de la lecture dans le Far West américain, les duels, les saloons, les nomades, les chercheurs d'or, les défricheurs, mais aussi l'immensité du territoire, impitoyable et rempli de magnifiques mirages.
Busty and the Bass
Festival de la chanson de Tadoussac, à Auberge de jeunesse. Sur scène, ce collectif de jeunes musiciens complètement délirants et remplis de talent : Busty and the Bass. J'ai succombé à leur électro-soul-hip-hop un peu indéfinissable, d'un éclectisme nourrissant, festif, mais rempli d'âme. Sur scène, les neuf Montréalais ont une énergie et une présence qui m'inciterait à retourner les voir n'importe quand (tiens, ça tombe bien, ils viennent le 12 avril au Cercle...). En attendant, depuis l'été, je fais jouer en boucle leur mini-album Lift, avec une superbe reprise de I try de Macy Gray, puis GLAM paru en 2015 et leur nouveau simple, Up top, qui laisse présager un prochain album aussi réjouissant que leur précédent.
Cochon dingue
Enfin, une émission pour enfants intelligente et divertissante! Le nouveau magazine jeunesse de Télé-Québec file à toute allure en cumulant une foule de faits - scientifiques et loufoques -, de trucs pratiques qui stimulent la débrouillardise et l'inventivité et de reportages sur le terrain. C'est éducatif, mais surtout très créatif, avec des sketchs humoristiques, des vidéoclips et des jeux. Chaque thème permet de rebondir et de faire une foule de liens, ce qui est parfait pour capter l'intérêt des petits cerveaux en ébullition qui s'ennuient facilement. L'équipe d'auteurs est chapeautée par François Avard alors que Marc Labrèche prête sa voix au cochon d'Inde Néo, qui interagit avec les quatre animateurs dynamiques.