Les coups de coeur de Geneviève Bouchard

David Brent, Life on the Road
Le malaise paie en humour - parlez-en à Martin Matte - et le Britannique Ricky Gervais l'a compris depuis longtemps. La série The Office, qu'il a co-créée pour la BBC - a fait école en dévoilant au grand jour le génial personnage de David Brent : musicien raté et patron de petite envergure souhaitant à tout prix être l'ami de ses employés, qui ne peuvent généralement pas le souffrir. Un hilarant festival de maladresses, d'inconforts et de ridicule. Plus de 15 ans après la diffusion originale des épisodes, Gervais a fait reprendre du service à Brent, plus que jamais le dindon de la farce dans le documentaire Life on the Road, en ligne sur Netflix. Soyons honnêtes : le film ne détrônera jamais la série. Mais ça fait quand même plaisir de renouer avec le roi de l'embarras.
***
Les atomes
S'il séduit en musique, Martin Léon fascine lorsqu'il met les pieds sur scène. Grand voyageur devant l'éternel, l'auteur-compositeur-interprète s'assure de dépayser son public lorsqu'il le convie en salle. Cet automne, il fera revivre le «laboratoire exotique» qu'il avait monté autour de son dernier album, Les atomes, dont les pièces ont été en grande partie créées pendant un périple de routard en solo en Asie. Mettant à profit anecdotes et extraits vidéo rapportés dans son sac à dos, Léon propose un hybride entre la musique, le conte et la conférence. J'ai eu la chance de voir la toute première représentation du spectacle, il y a cinq ans. La rencontre a été magique. À voir ou à revoir au Théâtre Petit Champlain le 26 octobre et à L'Anglicane le lendemain.
***
Kids React
Parce qu'elle risque de nous faire perdre trop de temps sur YouTube, cette websérie pourrait tomber dans la catégorie des plaisirs coupables. Assumons! Le concept des frères Benny et Rafi Fine est simple : exposer des enfants à des vidéos ou des objets - associés à un phénomène viral, une personnalité publique, un enjeu d'actualité, etc. - et recueillir leurs réactions candides. Les épisodes les plus réussis sont ceux consacrés à la musique et à la technologie. Il faut voir les regards perplexes devant une vidéo de Metallica ou d'Iron Maiden... Ou les airs consternés lorsque les jeunes essaient d'utiliser un vieil ordinateur ou un magnétoscope. Les frangins étirent la sauce en multipliant les capsules et les intervenants (ados, personnes âgées, YouTubers...). Mais celles dédiées aux enfants sont craquantes.
***
Les premiers aviateurs
En s'intéressant au rêve - celui de voler - et aussi à l'échec - difficilement évitable quand on s'attaque à une telle entreprise -, Alexandre Fontaine Rousseau et Francis Desharnais ont concocté un petit bijou de BD minimaliste. De planches quasi identiques et réduites à l'essentiel pouvant se répéter sur plusieurs pages, le duo a mis sur pied des récits on ne peut plus vivants et rigolos à partir d'une poignée de pionniers de l'aviation. Le tout dans un univers complètement décalé et décliné en bon québécois : de ces inventeurs qui dialoguent en se donnant du «l'gros» et du «bro» à cet autre qui tente de s'envoler au son de Skrillex «sur un rouleau de cire» à ces badauds impitoyables qui seront témoins de la découverte du film catastrophe. Du bonbon.