«Comment les Beatles ont changé le monde» est présenté à RDI en deux parties, mercredi et jeudi, à 20h.

Les Beatles dans le cœur des boomers

MONTRÉAL — Début des années 1960, un son attire l’attention. Quatre jeunes Britanniques aux cheveux longs accrochent le regard. Ils n’ont pas sitôt suscité la curiosité que voilà toute une jeunesse sous leur emprise. Leur musique, leurs chansons, leurs voix se répandent comme une décharge électrique. C’est la folie!

C’est parti! Débute un long règne pour ces Beatles qui viennent révolutionner l’ordre établi d’une ville du nord-ouest de l’Angleterre et bientôt de toute la planète. John Lennon et Paul McCartney composent musique et paroles et leur premier grand succès, A Hard Day’s Night se vend à raison d’un quart de million d’exemplaires par semaine. Du coup, les Beatles deviennent une source d’inspiration pour nombre de groupes qui ont adopté la recette.

Et les succès s’additionnent : She Loves You, All You Need is Love, I Feel Fine se vendent comme des petits pains chauds. Un record : I Want to Hold your Hand s’est vendu à un million d’exemplaires en moins de deux mois. Comment les Beatles ont changé le monde, présenté à RDI en deux parties, mercredi et jeudi, à 20h.

Nouvelle ère

À constater les phénomènes climatiques qui surviennent partout sur la planète — feux, inondations, séismes, tornades, chaleur excessive, sécheresse — force est d’admettre que nous entrons dans une nouvelle ère contre laquelle les scientifiques tentaient depuis longtemps de nous mettre en garde. Aujourd’hui, certains diront même qu’il est trop tard pour corriger le tir.

À TV5, mercredi, à 20h, Cyril Dion et Mélanie Laurent, réalisateurs de Demain, documentaire de deux heures, ont voyagé dans une dizaine de pays pour rencontrer des «précurseurs» qui ont réfléchi sur les moyens de modifier nos façons de procéder et cesser le gaspillage sous toutes ses formes. Par exemple, en alimentation, il faudra produire sans détruire, d’autant plus qu’en 2050, près de 10 milliards d’individus habiteront la planète. Il faudra nourrir tout ce monde alors que déjà, on constate l’extinction d’espèces animales et végétales.

Il est aussi question d’énergie, d’économie, de démocratie, d’éducation. Il y a eu cinq extinctions de masse en 450 millions d’années. Nous serions présentement témoins de la sixième extinction déjà en marche. Demain a remporté le César du meilleur film documentaire en 2016.

Misères rurales

En plus du deuil de son mari dont la mort est survenue à cause d’une négligence de son fils, Marie (Pascale Bussières) doit assumer le fonctionnement de sa ferme laitière, aidée de son fils Simon (Gabriel Maillé). Malgré les ressentiments que l’un et l’autre évitent de formuler, Marie doit faire face à d’importants problèmes financiers. Puis, se présente un étranger (François Papineau), dont la présence dérange la mère et exaspère le fils. Marécages, à ARTV, dimanche, à 21h, et à Radio-Canada, vendredi, à 23h05.