Les arts express

Angelina Jolie et Brad Pitt vendent leur première huile d'olive
Angelina Jolie et Brad Pitt en des temps plus heureux, avec quelques-uns de leurs enfants, en 2013.
Le Château Miraval, propriété dans le sud de la France de Brad Pitt et Angelina Jolie, n'est pas à vendre malgré leur divorce et il a fait sa première récolte d'huile d'olive, a annoncé mardi le vigneron associé au domaine. Cette propriété, où les deux vedettes d'Hollywood avaient célébré leur mariage en petit comité en 2014, commercialise un rosé d'appellation Côtes de Provence, très prisé aux États-Unis. Il compte aussi énormément d'oliviers cultivés en terrasses. «Il y a en a sur 12 hectares et maintenant qu'ils ont 12 ans d'âge, on a sorti une huile extra-vierge 100 % bio», a indiqué à l'AFP le vigneron Charles Perrin. La production reste confidentielle, avec seulement 10 000 bouteilles de 500 ml, en vente depuis ce mois-ci. Pour cette huile gastronomique, dont la présentation commerciale dit qu'elle est «suave, aux notes d'amande, de noisette et d'artichaut barigoule» et conditionnée dans un flacon en grès pour une meilleure conservation, et de couleur noire pour le chic, il faut débourser 41,50 $ le demi-litre. Le couple qui faisait rêver le monde entier est en instance de divorce depuis septembre 2016, mais «les rumeurs de vente du domaine sont fausses», assure M. Perrin. «C'est un investissement pour leur famille et leurs enfants. Ils nous l'ont redit et participent à tout ce qui touche au domaine. On a des projets à long terme et on vient de sortir le dernier millésime de rosé avec nos noms dessus, "mis en bouteille par Pitt, Jolie et Perrin"», a-t-il certifié.  AFP
***
The Who offrira une série de spectacles au Ceasars Palace
The Who sera le premier groupe rock à prendre ses quartiers sur la scène du Colosseum de l'hôtel-casino depuis son ouverture en 2003.
Le groupe britannique The Who s'installera cet été au Caesars Palace de Las Vegas pour y présenter une série de concerts. Caesars Entertainment a annoncé lundi que The Who sera le premier groupe rock à prendre ses quartiers sur la scène du Colosseum de l'hôtel-casino depuis son ouverture en 2003. Une première série de six concerts sera offerte du 29 juillet au 11 août. The Who a vendu plus de 100 millions d'albums depuis 1964, dont les mythiques My Generation, Tommy et QuadropheniaAP
***
Le créateur de Bob l'éponge atteint de la maladie de Lou Gehrig
Stephen Hillenburg, en janvier 2015
Le créateur de Bob l'éponge affirme être atteint de la maladie de Lou Gehrig. Stephen Hillenburg a confié à Variety qu'il continuera de collaborer à l'émission et qu'il poursuivra ses passions aussi longtemps qu'il en sera capable. La maladie de Lou Gehrig, aussi appelée sclérose latérale amyotrophique (SLA), est une maladie neuromusculaire dont l'évolution est rapide. Il n'existe pas de traitement pour le moment. M. Hillenburg, 55 ans, est un ancien professeur de biologie marine. En 1999, ce dernier a créé la série de dessins animés qui met en vedette une éponge vivant dans un ananas sous la mer. Le réseau de télévision américain Nickelodeon a déclaré que Stephen Hillenburg «est un créateur brillant qui apporte de la joie à des millions d'amateurs», ajoutant que le réseau offrait son soutien et ses pensées à M. Hillenburg et sa famille.  AP
***
Paul Simon en tournée pour promouvoir la biodiversité
Paul Simon
La légende folk rock Paul Simon a annoncé une nouvelle tournée aux Etats-Unis pour promouvoir la biodiversité sur fond de craintes pour la survie des espèces.
Le chanteur et compositeur de 75 ans qui, il y a un an, songeait à la retraite, a indiqué que tous les bénéfices de cette tournée de 17 dates iraient à la E.O. Wilson Biodiversity Foundation.
Cette fondation, qui porte le nom d'un scientifique de Harvard, soutient des projets éducatifs et de recherche sur la biodiversité et les vies étroitement liées des différentes espèces de la planète.
Edward Osborne Wilson, un expert de renom sur les fourmis, affirme que la planète traverse sa sixième grande extinction d'espèces: la destruction des forêts tropicales, le changement climatique et d'autres actions humaines provoquent la disparition d'espèces à un rythme particulièrement rapide.
Paul Simon, qui a annoncé cette tournée sur le site de défense de l'environnement Mongabay lundi, a raconté avoir rencontré M. Wilson en 2007 et s'est dit frappé quand il lui a dit que «la Terre est un joyau, mais elle est en voie de disparition».
«Ça va prendre du temps, peut-être 100 ans, peut-être 200, pour arrêter ça. Mais nous le pouvons, et après ce sera comme vivre au paradis», a estimé le chanteur américain.
«Mais (M. Wilson) a dit que ça allait seulement prendre 75 à 100 ans pour faire (de la Terre) un lieu de désolation», a-t-il ajouté.
Alors que des responsables de l'administration du président Donald Trump mettent en doute le consensus des scientifiques en matière de changement climatique, Paul Simon a qualifié le message du chercheur d'optimiste.
«C'est plus enthousiasmant de cette manière-là que la peur», a déclaré le chanteur.
Paul Simon démarrera sa tournée le 1er juin à St. Augustine, en  Floride et donnera 16 autres concerts solo dans tout le pays, pour la plupart à l'extérieur.
Pour son dernier concert, il sera la tête d'affiche du festival des Eaux Claires, dans le Wisconsin, lancé il y a trois ans par le chanteur de Bon Iver, Justin Vernon.  AFP