Les arts express

Bill O'Reilly part en vacances
Bill O'Reilly
Le présentateur vedette américain Bill O'Reilly a annoncé qu'il partait en vacances. Il a fait cette annonce mardi, lors de son émission diffusée sur les ondes de Fox News, alors que de nombreux commanditaires l'ont laissé tomber à la suite d'allégations de harcèlement portées contre lui. M. O'Reilly a dit qu'il prend normalement ses vacances à ce temps-ci de l'année et que son voyage a été planifié l'année dernière. Il a recommandé à tout le monde de faire deux voyages par année, disant que tout le monde a le droit de se reposer.  AP
***
Décès du guitariste J. Geils
Le guitariste J. Geils en 2011
Le guitariste américain J. Geils, dont le groupe portant son nom avait connu son apogée en 1981 avec son tube Centerfold, est décédé mardi à 71 ans, selon la police. John Warren Geils Jr. de son nom complet a été trouvé inconscient par les services d'urgence à son domicile de Groton dans le Massachusetts, a précisé la police dans un communiqué. Une enquête a été ouverte sur les causes de son décès. Le groupe J. Geils était apparu au milieu des années 60 avec un rock nourri de rhythm and blues à la façon des Stones. Figurant parmi les groupes américains les plus populaires des années 70, il est très prisé pour ses prestations scéniques. En 1982-1983, il avait assuré le lever de rideau d'une tournée européenne des Rolling Stones. La formation d'origine comprenait outre J. Geils (guitares), Peter Wolf (chant), Seth Justman (claviers), Dany Klein (basse), «Magic» Dick (de son vrai nom Richard Salwitz, harmonica) et Stephen Jo Bladd (batteur). Des tensions opposant Geils à Seth Justman et Peter Wolf, auteurs d'une grande partie de la musique du groupe, avaient conduit à sa dissolution peu après le succès de Centerfold. Retiré à Groton, J. Geils qui continuait de jouer occasionnellement du jazz et du blues, s'était ensuite découvert une passion pour la restauration de voitures de course.  AFP
***
Neuf courts métrages en compétition à Cannes
Cristian Mungiu présidera le jury des courts métrages.
Neuf films, issus majoritairement d'Europe, vont concourir pour la Palme d'or 2017 du court métrage, dans le cadre de la compétition du 70e Festival de Cannes (17-28 mai), ont annoncé mercredi les organisateurs. La sélection comporte aussi un représentant pour l'Iran, un pour les États-Unis, un pour la Chine et un pour la Colombie. Le comité de sélection a reçu cette année 4843 oeuvres, soit 165 de moins qu'en 2016. Les oeuvres sélectionnées, huit fictions et une animation, sont Pépé le Morse de Lucrère Andreae (animation, France), Katto de Teppo Airaksinen (Finlande), A Drowning man de Madhi Fleifel (Royaume-Uni/Danemark/Grèce), Lunch Time d'Alireza Ghasemi (Iran), Across my land de Fiona Godivier (États-Unis), Koniec widzenia de Grzegorz Molda (Pologne), Xiao cheng er yue de Qiu Yang (Chine), Damiana d'Andrés Ramirez Pulido (Colombie) et Push it de Julia Thelin (Suède). Le jury des courts métrages et de la Cinéfondation sera présidé cette année par le réalisateur roumain Cristian Mungiu.  AFP