Les arts express

Hugh Jackman à nouveau traité pour un cancer de la peau
Hugh Jackman a grandi en Australie, pays qui connaît l'une des plus fortes prévalences au monde du cancer de la peau.
L'acteur australien Hugh Jackman a une nouvelle fois été traité pour un cancer de la peau, profitant de l'occasion pour renouveler ses appels à la vigilance et demander aux gens de mettre de la crème solaire.
La star de 48 ans a publié une photo sur Instagram qui le montre le nez recouvert de sparadraps. D'après la presse locale, c'est la sixième fois qu'il est ainsi traité pour un cancer de la peau.
«Un autre carcinome basocellulaire. Grâce à des contrôles fréquents et à de merveilleux médecins, tout va bien», dit-il dans son message publié mardi. «C'est pire avec les pansements que sans. Juré! #mettezdelacrèmesolaire.»
En 2013, l'acteur avait été opéré pour la première fois d'un carcinome basocellulaire lorsque sa femme Deborra-Lee Furness lui avait recommandé de faire examiner une tache rouge sur son nez.
Le carcinome basocellulaire est le type le plus répandu de cancer de la peau et il se développe généralement sur les parties du corps les plus exposées comme le nez, le cou ou les épaules.
Hugh Jackman, connu pour son rôle dans la saga X-Men où il interprète le personnage de Wolverine, a grandi en Australie, pays qui connaît l'une des plus fortes prévalences au monde du cancer de la peau.  AFP
***
Minisérie sur Lady Di
Lady Di et le prince Charles en 1983.
La princesse Diana sera le sujet d'une minisérie documentaire de quatre heures qui sera présentée par la chaîne ABC en août. Projet commun d'ABC et du magazine People, la série, qui sera diffusée en deux soirs, inclura des conversations en profondeur avec les personnes qui ont bien connu la princesse, de même que des images d'archives, ont annoncé les producteurs. La minisérie «rappellera au monde pourquoi il était tombé amoureux de Diana», lit-on dans l'annonce. L'émission soulignera le 20e anniversaire de la mort de la princesse, décédée à l'âge de 36 ans dans un accident d'auto, à Paris, le 31 août 1997.  AP
***
Santana s'amende après avoir critiqué Beyoncé
Carlos Santana et Beyoncé au Super Bowl en 2003
Le guitariste légendaire Carlos Santana a exprimé mercredi des regrets et rendu hommage à la chanteuse américaine Beyoncé après avoir suggéré qu'elle méritait de perdre face à la Britannique Adele pour le Grammy du meilleur album de l'année, décerné dimanche à Los Angeles.
Lors d'un entretien à un média australien, le virtuose de la guitare électrique avait estimé qu'Adele avait remporté ce prestigieux trophée parce qu'«elle peut chanter, chanter».
«Avec tout le respect envers notre soeur Beyoncé, Beyoncé est très belle à regarder et c'est davantage une musique pour mannequin - une musique pour présenter une robe. Elle n'est pas une chanteuse, chanteuse, avec tout mon respect pour elle», avait-il indiqué, selon les propos rapportés par l'agence d'informations Associated Press Australia.
S'agissant d'Adele, «elle n'amène pas tous ces danseurs et accessoires, elle peut simplement être debout et chanter sa chanson et c'est tout, c'est la raison pour laquelle elle gagne», avait ajouté Santana.
Le guitariste américano-mexicain a plus tard précisé qu'il voulait faire l'éloge d'Adele et pas dénigrer Beyoncé. «Mes commentaires au sujet de Beyoncé ont regrettablement été sortis de leur contexte. J'ai le plus grand respect pour elle en tant qu'artiste et en tant que personne», a-t-il écrit sur Facebook. «Elle mérite toutes les récompenses obtenues. Je souhaite le meilleur pour elle et pour sa famille».  AFP
***
Robert Lepage au ballet
Robert Lepage
Le Ballet national du Canada collaborera avec la compagnie de théâtre de Robert Lepage, Ex Machina, et l'Office national du film (ONF) pour sa saison 2017-2018. La production multidisciplinaire Frame by Frame s'appuie sur l'oeuvre du regretté cinéaste canadien Norman McLaren, et a été créée par Robert Lepage et le chorégraphe associé du Ballet national du Canada, Guillaume Côté. La première sera le 1er juin 2018. Le Ballet national du Canada proposera également un programme créé par une équipe de chorégraphes entièrement canadienne, en mars 2018, incluant des productions de Robert Binet, James Kudelka et Crystal Pite.  La Presse canadienne