Les arts express

Inspiré par son père, David Bowie
<p>Duncan Jones</p>
Le cinéaste Duncan Jones affirme que son père, David Bowie, l'a inspiré à faire des films. Le réalisateur de Moon et de Code Source a discuté de son célèbre père lors d'une entrevue pour promouvoir son nouveau film, l'adaptation de jeu vidéo Warcraft. Jones affirme que bien que son père ait été très prolifique sur le plan musical, il était aussi un acteur. Le cinéaste raconte que c'est sur les plateaux, avec son père, qu'il avait le plus de plaisir et il croit que c'est à cette époque qu'il a commencé à vouloir réaliser. «Le gène musical ne s'est pas exprimé» chez lui de la manière qu'il l'espérait, de sorte que son passe-temps favori était de tourner de petits films. Warcraft met en vedette Travis Fimmel, Dominic Cooper, Ben Foster, Toby Kebbell et Paula Patton et prendra l'affiche le 10 juin. AP
Azealia Banks privée de Twitter
La rappeuse américaine Azealia Banks, habituée des polémiques, a vu son compte Twitter suspendu jeudi après une série de messages racistes et islamophobes adressés à Zayn Malik, ancien membre du boys band One Direction. L'artiste new-yorkaise connue pour ses attaques acerbes sur Internet, avait annoncé en mars qu'elle quittait le monde «répugnant» des réseaux sociaux. Mais le répit n'a été que de courte durée, et elle s'est lancée dans une diatribe contre le musicien britannique aux origines pakistanaises. «Quand toute ta famille au sens large aura été éliminée par les bons vieux États-Unis d'Amérique, est-ce que tu essaieras encore d'agir comme un garçon blanc qui veut se faire passer pour un Noir?» a-t-elle lâché dans un de ces nombreux messages agressifs, où elle reproche au chanteur de la plagier. Le compte AZEALIABANKS est désormais suspendu. La chanteuse avait déjà appelé sur Twitter à brûler les maisons de descendants de marchands d'esclaves et avait apporté son soutien à Donald Trump, affirmant que le candidat républicain ferait un bon président, car «il est aussi diabolique que le sont les États-Unis».  AFP
Honneurs pour k.d. lang
<p>k.d. lang en 1990</p>
La chanteuse albertaine k.d. lang a étudié le piano au Royal Conservatory of Music quand elle était jeune. Jeudi, elle est devenue membre honoraire de l'organisation. Selon la chanteuse, grandir à Consort, en Alberta, lui a permis d'avoir beaucoup de temps à consacrer à la musique. Elle raconte qu'elle a été la plus jeune d'une famille de quatre enfants à étudier le piano au conservatoire et que sa vie, plus jeune, était consacrée à la musique, aux sports et à sa moto. Le pianiste de concert Jon Kimura Parker a été également désigné membre honoraire.  La Presse Canadienne