Les arts express

Un service de police s'excuse pour une publication moqueuse sur Nickelback
Le service de police d'une petite ville de l'Île-du-Prince-Édouard a présenté des excuses publiques à Nickelback après avoir écrit sur les médias sociaux que les conducteurs aux facultés affaiblies seraient contraints à écouter la musique du groupe rock albertain.
Dans un message-fleuve publié sur Facebook, vendredi, un policier de Kensington écrit être accablé de remords. Bien que cette publication soit anonyme, le message ayant soulevé un tollé plus tôt cette semaine avait été mis en ligne par l'agent Robb Hartlen.
Il y menaçait les chauffards de faire jouer du Nickelback lors de leur passage sur la banquette arrière d'une auto-patrouille.
L'agent soutient qu'il cherchait à inviter les conducteurs à la prudence et non pas à tourner en dérision un groupe philanthrope. Il dit regretter que son message de sensibilisation ait été «éclipsé par le négativisme envers le groupe».
Il affirme par ailleurs avoir contacté les quatre membres du groupe, de même que leur famille, afin de s'excuser personnellement. Il s'est réjoui qu'ils partagent son inquiétude face à l'alcool au volant. La Presse Canadienne
***
Mila Kunis et Ashton Kutcher accueillent leur deuxième enfant
Mila Kunis et Ashton Kutcher sont parents pour une deuxième fois.
Une porte-parole de l'actrice a annoncé par courriel, jeudi, que celle-ci avait donné naissance. La porte-parole, Melissa Raubvogel, n'a pas donné davantage de détails et n'a donc pas précisé si le bébé est un garçon ou une fille.
Le fier papa a peut-être toutefois déjà révélé ce détail. Lors d'une apparition à l'émission Today, en octobre, à NBC, Ashton Kutcher a raconté que la fille de deux ans du couple, Wyatt, pointait le ventre de sa mère en disant «petit frère».
Mila Kunis et Ashton Kutcher, qui ont travaillé ensemble sur le plateau de la comédie télévisée That '70s Show, se sont épousés en juillet 2015. Associated Press
***
Luke Bryan gifle un spectateur dérangeant
Le chanteur country Luke Bryan s'est occupé d'un chahuteur sans interrompre son spectacle, cette semaine, en giflant l'homme depuis la scène alors qu'il avait toujours son micro dans les mains.
Luke Bryan chantait son succès Move lors d'un concert-bénéfice à Nashville, mercredi, lorsque l'incident s'est produit.
Une vidéo amateur montre le chanteur crier «Come on!» avant de s'avancer et de frapper un homme avec ses doigts tout en tenant son micro. Il a ensuite continué sa chanson et ne semblait aucunement perturbé par ce qui venait de se produire.
Le relationniste de Luke Bryan a indiqué par communiqué que l'homme faisait des «gestes déplacés» vers le chanteur. L'équipe de sécurité a constaté son comportement dérangeant et l'a escorté hors de la salle.  Associated Press