Les arts express

George Clooney surprend une admiratrice
George Clooney s'est rendu au centre d'hébergement Sunrise of Sonning Retirement, dimanche, le temps de prendre une photo avec son admiratrice Pat Adams et de discuter avec elle.
L'acteur George Clooney a fait tout un cadeau d'anniversaire à l'une de ses admiratrices de Grande-Bretagne, âgée de 87 ans, en se présentant à sa résidence pour personnes âgées, fleurs et carte de souhaits en mains. L'acteur de 55 ans s'est rendu au centre d'hébergement Sunrise of Sonning Retirement, dimanche, le temps de prendre une photo avec son admiratrice Pat Adams et de discuter avec elle. Une employée du centre, Linda Jones, a publié une photo d'elle, de la fêtée et de l'acteur sur Facebook. Mme Jones écrit «que la dame sur la photo aime George Clooney et que tous les jours, elle mentionne combien elle aimerait le rencontrer, surtout qu'il habite tellement près». George Clooney a répondu à une invitation qui lui demandait s'il pouvait «aider un rêve à devenir réalité». L'acteur possède une maison près de la résidence en question, à Berkshire, en Angleterre.  AP 
***
Le Koweït interdit La Belle et la Bête
Le film <i>La Belle et la Bête</i> sera interdit de diffusion au Koweït.
Le film La Belle et la Bête du studio américain Disney sera interdit de diffusion au Koweït, a annoncé mardi la compagnie cinématographique de ce pays du Golfe, invoquant sa «responsabilité face au jeune public». Le long métrage, dont un «moment gai» a fait grincer des dents dans des pays musulmans comme la Malaisie, mais aussi à Singapour où le clergé chrétien a accusé Disney d'avoir dévié «des valeurs saines», était sorti jeudi sur les grands écrans du Koweït. Mais la Compagnie nationale du cinéma du Koweït, une entité privée, l'a retiré des salles quatre jours plus tard afin d'examiner son contenu après des polémiques sur les réseaux sociaux. «Chers clients, nous souhaitons vous informer que la direction de la Compagnie nationale du cinéma du Koweït a décidé d'interdire le film La Belle et la Bête», a précisé la société sur son compte Twitter. «Cette décision est en ligne avec les responsabilités et les principes de la compagnies envers le jeune public», a-t-elle ajouté.  AFP
***
Wyclef Jean dit avoir été pris pour un suspect d'un vol à main armée
Wyclef Jean
Le musicien Wyclef Jean affirme avoir été injustement détenu par les autorités dans le comté de Los Angeles après avoir été pris pour un suspect dans une affaire de vol. L'artiste a publié une vidéo mardi, sur Twitter, dans laquelle on peut le voir menotté, penché au-dessus d'une voiture de police. Wyclef Jean dit avoir été arrêté par la police de Los Angeles, mais il a en fait été placé en détention par des agents de West Hollywood, située tout près. L'ancienne vedette des Fugees aurait tenté d'expliquer qu'il n'était pas le suspect, mais aurait été ignoré et menotté. En après-midi, le bureau du shérif du comté de Los Angeles a offert ses excuses au chanteur, tout en précisant que les policiers, à la recherche d'un violent voleur à main armée, avaient commis une erreur de bonne foi. Une porte-parole du bureau du shérif, Nicole Nishida, avait expliqué plus tôt que les vêtements de Wyclef Jean et le véhicule dans lequel il prenait place correspondaient à la description de ceux d'un des suspects de vol à main armée. Elle a ajouté que M. Jean avait été détenu pendant une «courte période» avant d'être relâché. Les véritables suspects ont plus tard été arrêtés. Wyclef Jean a écrit sur Twitter qu'il était «consterné devant ce comportement».  AP