Les arts express

Les Clooney donnent un million $ pour contrer les groupes haineux
George et Amal Clooney
George et Amal Clooney font un don d'un million de dollars américains pour soutenir la lutte contre les groupes haineux aux États-Unis. Le couple a annoncé mardi que la Fondation Clooney pour la justice fera ce don au Southern Poverty Law Center. Dans un communiqué, l'acteur a expliqué que sa femme et lui souhaitaient ajouter leur voix et leurs ressources financières à la lutte pour l'égalité. «Il n'y a pas deux côtés au sectarisme et à la haine», a-t-il déclaré. Le Southern Poverty Law Center est un organisme qui surveille les activités de plus de 1600 groupes extrémistes aux États-Unis. Il a déjà obtenu gain de cause en traînant des groupes suprémacistes blancs devant les tribunaux. Le mois dernier, la Fondation Clooney a versé 2 millions $US pour soutenir l'éducation des jeunes réfugiés syriens.  AP
***
Mort du guitariste de jazz John Abercrombie
John Abercrombie, maître de l'improvisation, a joué avec des figures marquantes du jazz contemporain. Il laisse une oeuvre considérable.
Le guitariste américain John Abercrombie, qui a tenté de repousser les limites du jazz avec son style raffiné et éclectique, est décédé lundi à l'âge de 72 ans des suites d'une longue maladie, a annoncé mardi son label ECM. Né à Port Chester, près de New York, le 16 décembre 1944, Abercrombie étudie la guitare à 14 ans, il écoute et joue alors du rock. La découverte de Miles Davis et de Dave Brubeck le fait basculer dans le jazz. Après quatre ans d'études au Berklee College of Music, à Boston, il débute sa carrière avec le combo de l'organiste Johnny «Hammond» Smith, avant d'intégrer en 1969 le groupe Dreams, avec le batteur Billy Cobham et le trompettiste Randy Brecker. En 1974, il enregistre Timeless, son premier disque avec le prestigieux label allemand ECM, avec deux musiciens qui l'ont longtemps accompagné, le batteur Jack DeJohnette et l'organiste Jan Hammer.  AFP
***
Décès du cinéaste Alain Berbérian
Alain Berbérian
Le cinéaste français Alain Berbérian, réalisateur de La Cité de la peur et du Boulet, est décédé mardi à l'âge de 63 ans, a déclaré mercredi son agent, confirmant une information de La Tribune de Genève. L'agent n'était pas en mesure de dire où était survenu le décès annoncé par le quotidien suisse. Ancien complice des humoristes Les Nuls sur la chaîne à péage Canal+, réalisateur de leurs parodies d'émissions et de publicités, Alain Berbérian, qui avait commencé sa carrière comme monteur à Canal+, était le frère de l'auteur de bande dessinée Charles Berbérian. Hospitalisé récemment, Alain Berbérian, d'origine arménienne, est mort de maladie. En 1994, le cinéaste avait dirigé Les Nuls (Alain Chabat, Chantal Lauby et Dominique Farrugia) dans La Cité de la peur, comédie loufoque. En 2002, Alain Berbérian avait dirigé Gérard Lanvin et Benoît Poelvoorde dans Le Boulet. Deux ans plus tard, le cinéaste réunissait Christian Clavier et Jean Reno dans L'enquête corse, portant à l'écran la bande dessinée de Pétillon. En 1997, Alain Berbérian a réalisé une autre comédie sur l'univers des paparazzi avec Patrick Timsit et Vincent Lindon. En 2007, il a signé L'Île aux trésors avec Gérard Jugnot et Alice Taglioni.  AFP